Une incursion dans l’univers de la politique

Les élèves du Collège Laval rencontrent des candidats dans Mille-Îles

Caroline Lévesque caroline.levesque@tc.tc
Publié le 24 mars 2014

Michel Bergeron, directeur de 1ère secondaire, Djemila Benhabib (PQ), Anik Paradis (QS), Marie-Line Campeau Drouhard, enseignante d’histoire, Sylvain Loranger (CAQ), Francine Charbonneau (PLQ) et deux élèves ayant participé à la conférence.

Mario Beauregard

CITOYENNETÉ. Près de 450 élèves de 1ère secondaire du Collège Laval ont participé à une conférence mettant en scène 4 candidats se présentant aux élections dans la circonscription de Mille-Îles, le 24 mars.

Cet événement est une initiative s’intégrant au programme d’univers social dans lequel on y trouve un volet éducation à la citoyenneté. À travers cette activité, le Collège Laval souhaite sensibiliser les jeunes à la démocratie québécoise et à la citoyenneté. Ils sont donc invités à vivre leur première expérience de vote et à prendre position à travers des débats, à l'école comme à la maison.

Djemila Benhabib, du Parti québécois (PQ), Francine Charbonneau, du Parti libéral du Québec (PLQ), Sylvain Loranger, de la Coalition Avenir Québec (CAQ), et Anik Paradis, de Québec solidaire (QS), ont défilé à tour de rôle devant le micro, le temps de 15 minutes, devant leur jeune auditoire, afin de lui exprimer les motivations générales ou les événements précis qui les ont poussés à s’impliquer en politique. Ils ont également profité de cet échange pour parler des valeurs de leur parti respectif.

Choix électoraux

Marie-Line Campeau Drouhard, enseignante d’histoire, est à l’origine de cette initiative. Elle veut initier ces futurs électeurs à l’exercice de faire des choix électoraux, afin qu’ils se sentent concernés par la politique et ce qui les entoure.

«Notre objectif est de démontrer l’importance de la démocratie en donnant la voix à plusieurs partis, explique-t-elle. Nous venons de finir le module sur la première démocratie à Athènes et pour eux, c’est une manière de transférer ces savoirs de l’Antiquité à ceux du présent et de voir la différence entre la première forme de démocratie et celle d’aujourd’hui, qui est beaucoup plus libre.»

À l’extérieur d’un contexte électoral, l’enseignante fait principalement de la sensibilisation avec ses groupes, en discutant de l'importance de la participation au vote.

«Il n’y a pas un moment dans le parcours scolaire l'où on explique comment fonctionne la politique au Québec et au Canada. On le voit brièvement en 4e secondaire, et ça passe souvent inaperçu. L’objectif est de mettre un peu plus l’accent sur l’explication, car ce n’est pas vrai qu’ils ne comprennent pas en 1ère secondaire. Ils sont très allumés, ils ont de l’intérêt, mais souvent, on considère qu’ils sont trop jeunes. Ils ont, eux aussi, leur mot à dire.»

À la suite de cette présentation de candidats, le Collège Laval invitera ses élèves de 1re, 3e et 4e secondaire à voter dans une salle de l’école le 7 avril, jour des élections officielles à travers la province. Une procédure de vote similaire à celle de la campagne électorale sera mise sur place avec des élèves scrutateurs et secrétaires, alors que d’autres déposeront leur choix dans l’urne. Les résultats seront dévoilés dès le lendemain des élections et les élèves pourront comparer les résultats par rapport à ceux du vote officiel.