Sections

Un appui de 500 000 $ pour le deuxième plan d'action triennal

Comité d'action Le Petit Chomedey


Publié le 10 août 2017

Les partenaires se réjouissent de l'appui financier d'Avenir Enfants pour la mise en place de leur plan d'action 2017-2020.

©Photo gracieuseté

SOCIÉTÉ. Pour une seconde fois, Avenir Enfants a donné son appui sous forme de dollars au comité d'action Le Petit Chomedey en lui versant 500 000 $ pour la mise en place de son plan triennal 2017-2020.

Ce plan est en continuité avec celui établi en 2013, fait valoir le comité, qui travaille auprès des enfants, la famille et la communauté. Il est enrichi cette année par la démarche La Voix des parents, une réflexion ayant identifié les enjeux importants pour les résidents du quartier.

«Pour les enfants, il y aura des activités, notamment pour leurs habiletés sociales, en lien avec nos partenaires comme les maisons de la famille», de révéler Marlène Paradis, coordonnatrice du Comité de développement local de Chomedey.

Les familles pourront bénéficier de soutien dans leur rôle, qui prendrait la forme de conférences ou d'aide à l'éveil à la lecture. «On veut renforcer leur rôle dans l'agir tôt, explique Mme Paradis. Ce serait en partenariat, entre autres, avec la Ville, les organismes communautaires et les milieux de garde.»

Quant à la communauté, l'objectif est de sortir des familles de leur isolement, en développant un réseau de contacts par le biais d'autres familles déjà bien outillées dans ce domaine. «Les parents impliqués dans le comité veulent servir de guides. Il y a un projet pilote de marche exploratoire dans le quartier qui est sur la table et ils sont à monter des outils. Ils sont accompagnés par Patrice Angeli, agent de mobilisation, mais le but c'est qu'ils deviennent autonomes.»

Le comité travaille aussi sur un continuum de services, «afin de s'assurer qu'il n'y a pas de vide nulle part», indique la coordonnatrice.

Plus d'une douzaine de partenaires

Mme Paradis se réjouit du support des partenaires du milieu qui conjuguent leurs efforts afin d'améliorer les conditions de vie dans le quartier Chomedey. «Nous sommes très contents d'avoir remobilisé les partenaires. Nous en avons 13-14 et les possibilités s'élargissent, avec la participation de ceux en lien avec l'immigration. Nous avons accueilli 95 % des réfugiés syriens et c'est une réalité avec laquelle les partenaires doivent composer.»

Finalement, sur la démarche de La Voix des parents, Marlène Paradis mentionne que les recommandations ont été transmises à Aline Dib, conseillère municipale de Saint-Martin et porteuse du dossier Municipalité amie des enfants au sein de l'administration Demers.