Laval-Mississauga à vélo pour la cause des enfants

68 000 $ amassés

Kevin Sauvé, un employé de GSK Canada, une entreprise oeuvrant dans le domaine de la santé, a roulé 675 kilomètres afin de supporter le regroupement Aide à l'enfance.

SOCIÉTÉ. Kevin Sauvé a poussé encore plus loin son amour pour le vélo en roulant 675 kilomètres en moins de 5 jours au profit de l'organisme Aide à l'enfance.

Publicité

Ce trajet représente la distance entre le bureau lavallois de GSK Canada, où il travaille, et celui de Mississauga, en Ontario. Au total, 19 employés de l'entreprise ont quitté l'île Jésus le 15 septembre pour faire la route jusqu'à la province voisine; 7 du Québec ont pédalé 73 km la première journée (Laval-Valleyfield) et 30 autres en provenance de la région de Toronto ont parcouru 60 km.

L'objectif était d'amasser des fonds pour le regroupement dévoué au bien-être des enfants autant au Canada qu'ailleurs sur la planète, notamment en santé, nutrition et éducation. «Nous visions une récolte de 40 000 $ parmi les employés et nous avons recueilli 68 000 $, indique Kevin Sauvé, qui est le seul cycliste québécois à avoir fait la randonnée entre Laval et Mississauga. La moitié de l'argent ira au volet canadien de l'organisme et 32 000 $ au volet international. L'entreprise GSK a doublé ce dernier montant, alors c'est 64 000 $ qui ont été remis pour l'aide internationale.»

Kevin Sauvé a salué l'extrême générosité des donateurs sollicités. «Chaque employé devait amasser 2000 $, mais la majorité a obtenu beaucoup plus. Pour ma part, j'ai reçu 3850 $ de mes collègues, amis et membres de ma famille.»

Expérience extraordinaire

Les cyclistes ont pu profiter d'une température exceptionnelle durant leur périple et d'un terrain relativement plat. Certains étaient expérimentés, d'autres montraient une moins bonne forme, mais tous partageaient un objectif commun.

«Je roule régulièrement et je fais aussi de la course à pied, révèle Kevin Sauvé, qui a augmenté l'intensité de ses sorties afin de se préparer à cette activité de financement. Le trajet s'est bien déroulé et nous avons longé en grande partie le fleuve Saint-Laurent, ce qui a donné des vues incroyables. Il y avait des journées où nous roulions plus longtemps, comme les 167 kilomètres le samedi et 187 kilomètres le dimanche, alors que d'autres fois c'était 120 km. Les 2 derniers jours, nous avons parcouru 136 kilomètres.»

Une fois rendus à destinations, les cyclistes ont eu droit à un bel accueil des collègues ontariens. Deux représentants de l'organisme Aide à l'enfance étaient aussi sur place pour les rencontrer. Kevin Sauvé a d'ailleurs beaucoup apprécié le côté social de cette longue randonnée, dont apprendre à mieux connaître d'autres employés, notamment deux femmes respectivement de l'Italie et Singapour. Ces dernières avaient pris part il y a quelques années à l'ascension d'une montagne au Kenya, toujours en lien avec une collecte de fonds, en compagnie d'un collègue canadien, Brian Armstrong.

«C'est Brian qui a pris l'initiative d'organiser quelque chose ici au Canada, d'expliquer Kevin Sauvé. Ç'a été initié par des employés pour des employés. Pour le moment, l'heure est au bilan, mais l'intention de participer de nouveau est là pour tout le monde.»

Publicité

À lire aussi