Sections

Retour du John Mayer qu'on aimait tant

Nouveautés musique


Publié le 22 avril 2017

John Mayer était au Centre Bell de Montréal, le 1er avril dernier, pour jouer la plupart des pièces de son plus récent album intitulé The Search For Everything.

©Courtesy Columbia Records

Étoiles: *** et demie

John Mayer était au Centre Bell de Montréal, le 1er avril dernier, pour jouer ses plus grands succès. Ses nombreux fans ont aussi pu entendre la plupart des pièces de son plus récent album intitulé The Search For Everything.

Disponible dans son intégralité depuis le 14 avril dernier, ce CD fait suite au dévoilement de quatre EP (albums de courte durée) lancés une fois par mois depuis janvier dernier. C'est peu habituel comme lancement, mais il faut s'attendre à tout dans ce marché en pleine mutation.

Pour cet artiste qui célébrera ses 40 ans en octobre, les attentes étaient grandes. Il faut dire que ses deux albums précédents, dont un de musique country, étaient passés sous le radar. Il lui fallait donc se ressaisir avant que son nom et sa réputation ne sombrent dans l'oubli.

Pour mettre toutes les chances de son côté, celui qui a vendu 20 millions d'albums à ce jour et remporté pas moins de sept prix Grammy a eu la bonne idée de faire appel à deux musiciens, Steve Jordan et Pino Palladino, qui lui avaient permis de connaître un immense succès planétaire en 2006. On fait ici allusion à Continuum, une œuvre que plusieurs critiques qualifient de chef-d'œuvre.

Pour vous dire la vérité, on était plutôt sceptique sur les chances que ce surdoué revienne à l'avant-scène d'une industrie qui traverse une zone de fortes turbulences. On peut vous dire que le vrai John Mayer est de retour. Il ne joue peut-être plus de la guitare à la manière de Steve Ray Vaughan, son idole, mais il se veut encore très électrisant.

En fait, John Mayer est aussi bon chanteur que guitariste. Il a beaucoup raffiné son style sur cet album de blues, de rock et de folk. Il est plus subtil et moins prévisible.

Après quelques écoutes, nous sommes tombés sous le charme de la plupart des 12 chansons de cet album que vous auriez sans doute intérêt à écouter à votre tour. Une autre belle surprise de ce début d'année qui s'annonce fort prometteur.

Fiche technique

John Mayer

Chansons: 12

Genre: rock, blues

À télécharger: Still Fell Like Your Man

Prototype de Jeff Lorber Fusion

Étoiles: *** et demie

Les amateurs de jazz fusion connaissent bien Jeff Lorber, un claviériste de grand talent dont la carrière s'échelonne sur plusieurs décennies. Il s'est fait connaître à la fin des années 1970 au sein d'un groupe connu sous le nom de Jeff Lorber Fusion.

Il devait par la suite voler de ses propres ailes en lançant une douzaine d'albums en solo qui ont connu un certain succès en sol américain.

Or, voilà qu'il revient avec un trio complété par Jimmy Haslep à la basse et Andy Snitzer au saxophone. Plusieurs invités spéciaux ont aussi collaboré à ce nouvel album lancé la semaine dernière, dont Gary Novak à la batterie, Chuck Loeb à la guitare et Nathan East à la basse. On parle ici de grandes pointures du jazz qui n'ont sans doute plus besoin de présentation.

Les fans de la première heure devraient apprécier. Le jazz fusion que ce trio américain nous propose n'est pas sans nous rappeler Herbie Hancock, Chick Corea et Weather Report. Nous sommes en présence de musiciens d'expérience capables de grandes envolées, mais aussi de mélodies qu'on prend goût à apprivoiser.

Le Jeff Lorber Fusion ne réinvente pas ce style musical, mais il parvient tout de même à impressionner. Suffisamment pour nous inciter à écouter ce nouveau CD qui nous rappelle aussi certains moments du groupe UZEB. À ce sujet, rappelons que cette formation québécoise va se reformer le temps d'un spectacle au Festival international de jazz de Montréal.

Fiche technique

Jeff Lorber Fusion

Chansons: 10

Genre: jazz fusion

À télécharger: Hyperdrive