Voyager pour la cause

Une chronique voyage d'Ariane Arpin-Delorme

Le mont Everest.

Les voyages caritatifs, ou plus communément nommés «voyager pour la cause», sont de plus en plus populaires depuis les dix dernières années au Québec et ailleurs. Peu importe la cause sociale que vous souhaitez encourager, ce genre de voyage permet premièrement de faire une collecte de fonds avant le départ (qui peut s’échelonner sur un ou deux ans en général) et souvent de relever un certain défi sportif à destination par la suite.

Publicité

Quoi de plus noble que d’amasser des fonds pour une cause qui vous tienne à coeur et de sensibiliser notre entourage à la cause en question en plus de stimuler au dépassement personnel.

Agences de voyages spécialisées

Il existe plusieurs agences de voyages spécialisées, ou du moins en partie, à l’organisation de ce genre de voyage en mini groupe. Ces agences travaillent donc en partenariat avec certaines fondations.

Pour ne nommer que celles-ci: Expédition Monde, Karavaniers, Terra Ultima via Explorateurs Voyages, etc. Elles offrent aussi un soutien aux participants dans leur collecte de fonds pour les encadrer minimalement dans l’organisation d’activités. Car, il ne faut pas se le cacher, solliciter des fonds à notre entourage ou autre, c'est loin d’être évident! Les gens sont tellement sollicités aujourd’hui pour tout.

Les participants ont le choix de joindre un mini groupe offert par l’agence de voyages ou la fondation. Ou bien de choisir leur voyage en privé par eux-mêmes selon la destination souhaitée et avec l’agence de voyages de leur choix (toujours en amassant des fonds pour une fondation).

En général, les participants doivent amasser de 5000 à 10 000$ par exemple, dont une partie qui paiera pour le voyage. Le reste des fonds sera redirigé à la fondation pour financer la recherche sur le cancer ou aider une cause sociale.

Personnellement, j’ai eu la chance unique de guider quelques voyages caritatifs en mini groupe dans le passé, par exemple vers le camp de base de l’Everest au Népal pour la Société de recherche du cancer. Ce fut de loin les voyages les plus significatifs que j’ai eu la chance de guider puisque la plupart des voyageurs étaient des survivants du cancer ou venaient malheureusement de perdre un être cher. Vous comprenez donc que d’arriver au camp de base de l’Everest fut encore plus significatif à mon avis pour ces voyageurs!

De plus, la démarche d’amasser les fonds, assez ardue pour certains selon le réseau de contacts disponible, et de s’entrainer pendant un an ou deux rend définitivement l’expérience encore plus enrichissante.

Voici des exemples de fondations au Québec qui sont bien actives dans l’organisation de voyages caritatifs ou qui travaillent plus dans l’ombre de pair avec des agences de voyages:

-Société de recherche du cancer;

-Fondation des maladies du cœur;

-Leucan;

-Diabète Québec;

-Le Phare enfants et famille;

-La Fondation des hôpitaux Enfant-Jésus – Saint-Sacrement;

-Fondation Centre de cancérologie Charles-Bruneau.

Afin de vous faire rêver...

Voici des exemples de voyages caritatifs offrant un défi physique à réaliser:

-Ascension du Kilimandjaro en Tanzanie;

-Ascension du mont Mera ou Island Peak au Népal;

-Ascension de l'Aconcagua en Argentine;

-Trek du camp de base de l'Everest au Népal ;

-Trek de Ausangate au Pérou.

Voici aussi des voyages d’aventure douce:

-Randonnée dans les massifs des Iles Canaries (Espagne);

-Aventure dans la jungle du Costa Rica;

-Aventure dans les pics tourmentés de Madère au Portugal;

-Randonnée dans la région du Grand Canyon aux États-Unis;

-Aventure sicilienne parmi les volcans en Italie;

-Expédition à vélo au Rajasthan en Inde;

-Randonnée à la grande muraille de Chine;

-Randonnée en Islande.

Voyager pour la cause, ça ajoute assurément un aspect plus significatif à une expérience de voyage. Il faut seulement avoir la patience et la volonté d’amasser des fonds!

Publicité

À lire aussi