Le CHSLD Idola-Saint-Jean blâmé

Le ministère de la Santé dépose un rapport sévère après une visite surprise

Hugo Morissette hugo.morissette@tc.tc Publié le 23 septembre 2007
Le ministère de la Santé et des Services sociaux a émis, dans le même rapport, 48 recommandations à la direction générale du Centre de santé et de services sociaux (CSSS) de Laval, qui se donne un an pour les mettre toutes en pratique.

Une visite surprise effectuée le 23 mai dernier au centre d'hébergement Idola-Saint-Jean (Marigot) a mené le ministère de la Santé et des services sociaux (MSSS) à émettre des conclusions plutôt surprenantes sur les pratiques du personnel du CHSLD en question.

Des cinq centres d'hébergement de soins de longue durée (CHSLD) de Laval, celui d'Idola-Saint-Jean était l'un des deux seuls à ne pas avoir encore été inspecté. Et parmi les 184 centres de la province visités depuis janvier 2004, selon le ministère, seulement deux autres avaient été autant critiqués. «L'équipe de visite a perçu une ambiance très négative dans le milieu, déprimante et même préoccupante, qui s'est dégagée de nos rencontres avec le personnel, les résidents et les familles dans l'unité dite prothétique», peut-on lire dans la conclusion du rapport.

Quelques situations particulières ont notamment été soulignées, à travers le vaste document rédigé par les représentants du Ministère.

Ceux-ci relatent avoir observé trois intervenants de l'unité prothétique qui attachaient avec force un résident qui s'était levé avant le repas. En réponse à cette agression, toujours selon le rapport, le résident a levé le bras pour se défendre et une intervenante lui a signifié, sur un ton élevé, de ne surtout pas la frapper.

On apprend aussi que lors de la rencontre avec les familles, un proche a mentionné que son parent avait été brûlé à la bouche avec de la soupe et que le centre ne l'a pas informé de l'incident.

Une résidente rencontrée a même raconté avoir attendu deux heures dans ses selles avant d'être changée.

D'autres résidents et leur famille soulignent que les intervenants ferment parfois la cloche d'appel sans vérifier le besoin du résident.

L'équipe de visite affirme aussi avoir observé un manque général de respect du personnel envers les résidents.

Recommandations

Le MSSS a émis, dans le même rapport, 48 recommandations à la direction générale du Centre de santé et de services sociaux (CSSS) de Laval, qui se donne un an pour les mettre toutes en pratique. Luc Lepage, directeur général du CSSS Laval, a admis que des améliorations étaient à apporter au CHSLD en question. «Le directeur de l'établissement Idola-Saint-Jean a été dégagé de ses fonctions de gestion et remplacé temporairement par Francine Parisien, directrice de la Résidence Rose de Lima, relate-t-il. Mme Parisien a fait de Rose de Lima un centre d'hébergement par excellence, et son expertise aidera certainement à améliorer la situation d'Idola-Saint-Jean.» Bien qu'il admette les lacunes du centre visé et qu'il accepte toutes les 48 recommandations du Ministère, M. Lepage dit tout de même avoir été surpris dudit rapport, qu'il juge quelque peu sévère. «C'est un événement isolé qui a mené les représentants du ministère à émettre les conclusions les plus sévères, explique-t-il. Nous avons procédé à la suspension des personnes concernées (deux préposées au bénéficiaire et une infirmière auxiliaire), et nous prendrons les précautions pour que ça ne se reproduise plus. Mais en général, le personnel de ce centre est très compétent.» Même le président du comité des résidents de l'établissement, René Malo, dit avoir été étonné par les conclusions émises par le Ministère. «J'ai moi-même assisté à l'inspection, et je trouve qu'on a donné de l'ampleur à un incident isolé, estime-t-il. C'est certain qu'il y a des lacunes, mais on commence à constater des changements.»

Sondage

Les résultats d'un questionnaire sur la satisfaction des résidents envers les soins et les services reçus, distribué à la fin du mois de juin dernier, fait aussi contraste avec le rapport ministériel.

Ce sondage, commandé par le CSSS Laval, conclut entre autres que l'attitude du personnel constitue une force pour le CHSLD Idola-Saint-Jean, avec un niveau élevé de satisfaction. «Même avec ces résultats encourageants du sondage, nous souhaitons tout de même mettre de l'avant les 48 recommandations du Ministère au cours de la prochaine année», assure Luc Lepage.

Selon les statistiques du MSSS, 60 % des installations visitées depuis 2004 ont répondu à 70 % des recommandations en un an. «On constate presque toujours de l'amélioration très rapide», explique Dominique Breton, porte-parole du ministère.

Le CHSLD Idola-Saint-Jean blâmé

Le ministère de la Santé dépose un rapport sévère après une visite surprise

Hugo Morissette hugo.morissette@tc.tc Publié le 23 septembre 2007
Le ministère de la Santé et des Services sociaux a émis, dans le même rapport, 48 recommandations à la direction générale du Centre de santé et de services sociaux (CSSS) de Laval, qui se donne un an pour les mettre toutes en pratique.

Une visite surprise effectuée le 23 mai dernier au centre d'hébergement Idola-Saint-Jean (Marigot) a mené le ministère de la Santé et des services sociaux (MSSS) à émettre des conclusions plutôt surprenantes sur les pratiques du personnel du CHSLD en question.

Des cinq centres d'hébergement de soins de longue durée (CHSLD) de Laval, celui d'Idola-Saint-Jean était l'un des deux seuls à ne pas avoir encore été inspecté. Et parmi les 184 centres de la province visités depuis janvier 2004, selon le ministère, seulement deux autres avaient été autant critiqués. «L'équipe de visite a perçu une ambiance très négative dans le milieu, déprimante et même préoccupante, qui s'est dégagée de nos rencontres avec le personnel, les résidents et les familles dans l'unité dite prothétique», peut-on lire dans la conclusion du rapport.

Quelques situations particulières ont notamment été soulignées, à travers le vaste document rédigé par les représentants du Ministère.

Ceux-ci relatent avoir observé trois intervenants de l'unité prothétique qui attachaient avec force un résident qui s'était levé avant le repas. En réponse à cette agression, toujours selon le rapport, le résident a levé le bras pour se défendre et une intervenante lui a signifié, sur un ton élevé, de ne surtout pas la frapper.

On apprend aussi que lors de la rencontre avec les familles, un proche a mentionné que son parent avait été brûlé à la bouche avec de la soupe et que le centre ne l'a pas informé de l'incident.

Une résidente rencontrée a même raconté avoir attendu deux heures dans ses selles avant d'être changée.

D'autres résidents et leur famille soulignent que les intervenants ferment parfois la cloche d'appel sans vérifier le besoin du résident.

L'équipe de visite affirme aussi avoir observé un manque général de respect du personnel envers les résidents.

Recommandations

Le MSSS a émis, dans le même rapport, 48 recommandations à la direction générale du Centre de santé et de services sociaux (CSSS) de Laval, qui se donne un an pour les mettre toutes en pratique. Luc Lepage, directeur général du CSSS Laval, a admis que des améliorations étaient à apporter au CHSLD en question. «Le directeur de l'établissement Idola-Saint-Jean a été dégagé de ses fonctions de gestion et remplacé temporairement par Francine Parisien, directrice de la Résidence Rose de Lima, relate-t-il. Mme Parisien a fait de Rose de Lima un centre d'hébergement par excellence, et son expertise aidera certainement à améliorer la situation d'Idola-Saint-Jean.» Bien qu'il admette les lacunes du centre visé et qu'il accepte toutes les 48 recommandations du Ministère, M. Lepage dit tout de même avoir été surpris dudit rapport, qu'il juge quelque peu sévère. «C'est un événement isolé qui a mené les représentants du ministère à émettre les conclusions les plus sévères, explique-t-il. Nous avons procédé à la suspension des personnes concernées (deux préposées au bénéficiaire et une infirmière auxiliaire), et nous prendrons les précautions pour que ça ne se reproduise plus. Mais en général, le personnel de ce centre est très compétent.» Même le président du comité des résidents de l'établissement, René Malo, dit avoir été étonné par les conclusions émises par le Ministère. «J'ai moi-même assisté à l'inspection, et je trouve qu'on a donné de l'ampleur à un incident isolé, estime-t-il. C'est certain qu'il y a des lacunes, mais on commence à constater des changements.»

Sondage

Les résultats d'un questionnaire sur la satisfaction des résidents envers les soins et les services reçus, distribué à la fin du mois de juin dernier, fait aussi contraste avec le rapport ministériel.

Ce sondage, commandé par le CSSS Laval, conclut entre autres que l'attitude du personnel constitue une force pour le CHSLD Idola-Saint-Jean, avec un niveau élevé de satisfaction. «Même avec ces résultats encourageants du sondage, nous souhaitons tout de même mettre de l'avant les 48 recommandations du Ministère au cours de la prochaine année», assure Luc Lepage.

Selon les statistiques du MSSS, 60 % des installations visitées depuis 2004 ont répondu à 70 % des recommandations en un an. «On constate presque toujours de l'amélioration très rapide», explique Dominique Breton, porte-parole du ministère.

0 Comment(s)

Sign in or Create a profile to write a comment