Un jardin d'enfants écolo à Laval

Éloïse et Laurent, du CPE Le vent dans les voiles, sont très heureux de découvrir comment leur cuisinière, Mélissa Potvin, apprête les légumes, fines herbes et fleurs de leur jardin.

ENVIRONNEMENT. Plate-bande comestible, tipi de haricots et espace maraîcher: voici le nouveau décor d'un centre de la petite enfance (CPE) de Sainte-Rose. Ajoutez à ce paysage une cuisinière imaginative qui cuisine du frais et du local et vous obtenez un projet environnemental durable et vivant.

Publicité

« Ça n'a pas été difficile de convaincre l'équipe, affirme Chantal Plamondon, du CPE Le vent dans les voiles. C'est à la base dans les valeurs des employés de chez nous et de notre directrice. »

Il y a quelque temps, ce CPE a plongé pleinement dans le projet de certification CPE durable. L'équipe a donc mis sur pied un groupe de parents, le « Comité jardinage », pour aménager un jardin écologique.

« Une maman a même créé une plate-bande comestible, précise Mme Plamondon. On y trouve plein de fleurs comestibles qui peuvent servir dans des salades, par exemple. »

La mission de l'équipe du CPE: faire de chaque enfant un membre impliqué dans la communauté et engagé dans la protection de l'environnement. Le personnel a pour objectif d'enseigner le développement durable à ces adultes de demain.

« Nous avons à cœur de faire évoluer les enfants à travers des projets écologiques, créatifs et amusants », assurent les membres de l'équipe.

Une cuisinière en or

Avec cette initiative, les jeunes découvrent aussi l'importance d'une alimentation saine et variée. Cette partie est possible grâce à Mélissa Potvin, qui s’évertue avec plaisir derrière les fourneaux.

« Nous avons une bonne cuisinière qui accorde de l'importance à la consommation locale, explique Chantal Plamondon. Chaque jour, elle intègre quelque chose du jardin dans le menu. Elle cuisine de tout, sans gaspillage. »

Rhubarbe, aubergine, chou et brocoli côtoient tomates, fines herbes et concombres, au grand bonheur des enfants.

« Les enfants sont habitués à la variété, ici, assure Mme Plamondon. Ils mangent de tout. Certains préfèrent même manger les légumes à tout le reste. »

Dernièrement, ils se sont tous délectés autour d'un plat de quésadillas au chou du jardin, agrémenté d'une salade de tomates aux fines herbes de la plate-bande. 

« Les enfants sont tellement fiers de découvrir leur jardin et son utilité, dit Mme Plamondon. Ils participent. Les enfants s'en occupent, ils enlèvent les mauvaises herbes, arrosent les plantes… C'est une belle expérience pour eux! »

Certains ont même dû faire germer les graines de haricots pendant l'hiver. Ces plantes ont servi à créer le tipi végétal sous lequel les enfants s'amusent: l'art de jumeler l'utile à l'agréable.

 

Publicité

À lire aussi