Nouveautés au 3e Festival des Molières

Benoit LeBlanc benoit.leblanc@tc.tc
Publié le 4 juin 2012

Pour sa troisième édition qui se déroulera du 6 au 17 juin au Théâtre La Grangerit, dans Chomedey, le Festival des Molières présentera 9 spectacles en 11 jours. Plusieurs des troupes en seront à leur première apparition à Laval.

Belle nouveauté, l’équipe du festival lavallois de théâtre amateur a réussi à attirer l’attention d’un premier commanditaire majeur dans son histoire en la brasserie Molson.

«Le mot commence à circuler sur notre festival que nous sommes encore à consolider, confie Steve Berthelotte, président du Festival des Molières. La programmation sera encore plus diversifiée. Notre festival fait place à tout style de production.»

Retour à La Grangerit

De nombreux Lavallois se souviennent de La Grangerit, une salle intime de 123 places, qui a fait place à un théâtre d’été durant plusieurs années.

«C’est un lieu pittoresque près de la maison historique André-Benjamin-Papineau, observe Steve Berthelotte. Nous avons la chance d’être presqu’en plein air, ce qu’apprécient autant les comédiens que le public. On peut aller chercher l’émotion plus facilement et plus efficacement. »

Première semaine

C’est la troupe montréalaise Les Pécadilles qui ouvrira le festival avec la comédie Café des Sports le mercredi 6 juin, alors que le lendemain, le Ste-Doe Show tentera aussi de faire rire le public. Ces habitués des Molières donneront une représentation intitulée Dans le même bateau.

Le 8 juin, l’Académie théâtrale L’Envol de Laval (A.T.E.L.) a choisi une comédie de Louise Matteau, Le bonheur, c’est pas bon pour la santé, pour bien marquer le printemps. Le 9 juin, le Théâtre des Deux masques, basé à Montmagny, plongera dans l’absurde d’Ionesco avec La cantatrice chauve.

La deuxième troupe Quapla de Victoriaville privilégiera le drame, avec la pièce Les bonbons qui sauvent la vie, le 10 juin, alors que leurs collègues avaient choisi Molière l’an dernier.

Deuxième semaine

Le Café Théâtre CSSE Maisonneuve, de Montréal, offrira sa version d’un classique québécois de Michel Marc Bouchard, Les muses orphelines, le 13 juin, avant que La Bizarrerie, une troupe de L'Île-Bizard, propose la comédie dramatique Le paradis svp le jeudi 14 juin.

Le Théâtre Générations, de Saint-Eustache, fera entendre une comédie dramatique musicale, Le jardin de Marguerite, le 15 juin, pour donner le relais à la troupe lavalloise des Productions Francs-Jeux qui offriront le dernier spectacle du festival. Pour l’occasion, le public aura droit à la comédie Le Choix, signée par Stéphanie Gauthier, une oeuvre qui a gagné le prix du meilleur texte au dernier concours Création-Production-Théâtre de la Fédération québécoise du théâtre amateur (FQTA).

Jury assidu

Un jury permanent, constitué notamment du dramaturge et professeur Richard Malo et de la comédienne Karina Louzia Desmarais, assistera à chacune des représentations.

«Cela nous assurera de la justesse des résultats qui seront dévoilés au gala présenté le 17 juin à la Grangerit», précise Lysanne David, responsable des communications de l’événement.

Les prix

Notons qu’en plus de donner des prix pour la meilleure production, la mise en scène, les décors et costumes, ainsi que le rôle de soutien, les Molières donneront désormais deux premiers prix d’interprétation, un chez les hommes et un chez les femmes, une autre initiative en 2012.

«Sans oublier qu’une de ces pièces aura la chance d’être présentée le 3 août en plein air, lors des Festi’Week-ends. Nous allons choisir la production qui s’adapte le mieux au cadre de cette scène située au Centre de la nature», de souligner Steve Berthelotte.

Le Festival des Molières se déroulera du 6 au 17 juin au Théâtre La Grangerit (5475, boulevard Saint-Martin Ouest), dans Chomedey. Toutes les représentations débutent à 20h. Réservation et information: 514 452-4001 et www.festivaldesmolieres.com.