Création pour basson et première pour bébés et parents à l'OSL


Publié le 10 mars 2017

Michel Bettez est premier basson de l'OSL et l'Orchestre Métropolitain.

©Gracieuseté

MUSIQUE. Après avoir offert la première nord-américaine de "Bébé Musique", une activité dédiée aux parents d'enfants en bas âge, l'Orchestre symphonique de Laval (OSL) fera honneur à trois œuvres signées Maxime Goulet, Joseph Haydn et Wolfgang Amadeus Mozart, le mercredi 15 mars, à la salle André-Mathieu.

«Je veux faire découvrir l'ensemble des registres du basson et exploiter ses possibilités au maximum.» Maxime Goulet, compositeur

En soirée, le public lavallois aura droit à une autre première bien spéciale avec la présentation de l'œuvre Le basson fait son cirque écrite par le compositeur québécois Maxime Goulet, reconnu notamment pour ses trames sonores de jeux vidéo, pour Michel Bettez, premier basson de l'OSL.

«Le basson étant souvent appelé le clown de l'orchestre, j'ai eu envie que le soliste joue divers rôles reliés au cirque en sept petits segments, le funambule, dompteur de lion, l'homme canon, illusionniste, avec de petits éléments de mise en scène côté costumes et chorégraphies», confie Maxime Goulet, dont les œuvres ont amené les gens à déguster du chocolat ou voir un clarinettiste vivre une histoire de pêche.

Le compositeur Maxime Goulet est reconnu pour son originalité et théâtralité.

©Gracieuseté

«J'aime bien rendre l'œuvre immersive pour rester dans la mémoire du public en intégrant justement des éléments extra-musicaux», continue le compositeur.

«J'ai immédiatement pensé à Maxime quand Alain Trudel m'a parlé d'une création pour basson, de poursuivre Michel Bettez, qui a étudié au Conservatoire de Trois-Rivières avant de se rendre en Allemagne pour perfectionner son jeu. Nous avions eu une pièce pour l'Halloween à l'Orchestre Métropolitain où je suis aussi première chaise. On va beaucoup s'amuser!»

«Le basson, c'est la voix de baryton de l'orchestre, d'ajouter Alain Trudel, chef de l'OSL. J'aime l'idée d'en faire découvrir toutes les facettes, d'autant plus que Michel (Bettez) est là depuis les débuts de l'orchestre.»

Grandes symphonies

Également au programme, il y aura deux morceaux de choix avec les symphonies no.45, de Haydn, et no.40, de Mozart.

«C'est une œuvre charnière et très connue du génie autrichien, raconte Alain Trudel. Avec Mozart, on dirait toujours que c'est de l'opéra. Il a composé cette symphonie sans en recevoir la commande, dans un esprit total de liberté. C'est de la musique qu'il avait le goût et besoin d'écrire.»

Pour sa part, la symphonie choisie d'Haydn est souvent appelée Les Adieux et comporte une certaine théâtralité dans sa finale où les musiciens de l'orchestre quittent la scène section par section.

«Il avait créé cette œuvre pour faire comprendre au prince Esterházy dont il occupait le palais d'été que les musiciens s'étaient fait promettre des congés et qu'il devait les respecter, relate le maestro de l'OSL. On la joue peu souvent.» 

Poupons et parents

En après-midi, les gazouillis et dialogues aux accents bien juvéniles devraient accompagner la prestation spéciale des musiciens de l'OSL dans le cadre de l'événement Bébé Musique.

En plus des jeux du Cosmodôme, jouets de motricité et d'un atelier de percussions disponibles sur place en compagnie d'animateurs spécialisés, les parents pourront aussi savourer la musique avec un café et petit goûter.

«Souvent, on n'ose pas sortir avec des enfants de trois ans et moins, parce qu'on sent toujours qu'on dérange, de souligner Alain Trudel, lui-même père de quatre enfants. Nous voulons donner un accès à la musique à ces mamans et papas aux côtés de leurs petits.»

L'Orchestre symphonique de Laval, sous la direction d'Alain Trudel, présente le concert «Célèbres symphonies», le mercredi 15 mars, à 20h, à la salle André-Mathieu (475, boulevard de l'Avenir). L'événement «Bébé Musique» aura lieu à 13h30.  Information: 450 667-2040.