Sections

Dans les airs avec le Cirque du Soleil


Publié le 12 juillet 2017

Les cabrioles de Laurie Adornato suscitent l'admiration du public à tout coup.

©Photo gracieuseté - Benoit Z Leroux

PERFORMANCE. Depuis novembre 2016, la Lavalloise Laurie Adornato s'adonne à de la haute voltige au sein du Cirque du Soleil pour le spectacle Volta< présenté sous chapiteau au Vieux-Port de Montréal d'ici le dimanche 23 juillet.

À l'aide d'élastiques de type bungee, l'artiste exécute des figures aériennes qui font inévitablement pousser des cris d'admiration au public. Elle est alors accompagnée de sa partenaire Charlotte Sumian.

«Depuis enfant, pour moi, ç'allait être les Jeux olympiques en gymnastique ou le Cirque du Soleil!»

Laurie Adornato

Laurie Adornato incarne également l'une des androïdes des Gris, soit des citadins amorphes enchaînant egoportraits (selfies) et autres usages de leur téléphone intelligent.

Laurie Adornato se promènera durant deux ans pour cette nouvelle production du Cirque du Soleil.

©Photo gracieuseté - Benoit Z Leroux

«Le spectacle livre un bon message aux gens, exprime celle qui habite Laval depuis quatre ans après avoir grandi à Terrebonne. On est tous un peu trop connectés à notre téléphone plutôt que concentrés à faire ce qu'on aime vraiment, ce qui est le plus important dans la vie.»

Dans Volta, les spectateurs assistent à la quête de liberté de WAZ, un animateur de téléréalité insatisfait de son sort et nostalgique de son enfance à l'esprit libre. Il croisera différents personnages, prétexte à des performances clownesques ou de numéros en corde à sauter, vélos BMX, échelles acrobatiques et autres disciplines.

«Il y a beaucoup d'animation, de confier la jeune femme de 23 ans qui a signé un contrat de deux ans qui devrait la mener aux États-Unis après des arrêts prochains à Gatineau et Toronto. C'est un spectacle amusant auquel je prends beaucoup de plaisir avec une équipe dont je ne connaissais personne au départ.»

Graduée de l'École nationale de cirque, où elle a effectué ses études secondaires et collégiales, Laurie Adornato avait fait de la gymnastique jusqu'à l'âge de 11 ans avant de se tourner vers cet art.

«J'adore danser et le jeu d'acteur, deux passions que le cirque me permet de combiner», de conclure l'artiste qui avait été embauchée par le Cirque Éloize dès sa sortie de l'école.

La Lavalloise a également pris part au spectacle Cavalia dans ce fructueux début de carrière.