Sections

Nouveau bâtiment et nouvelle expo pour le Musée Armand-Frappier


Publié le 13 juillet 2017

Le personnel administratif et de direction du Musée Armand-Frappier se réjouit de cette aide financière en compagnie de représentants des divers paliers gouvernementaux.

©Photo TC Media - Vincent Graton

SUBVENTIONS. Pour l'inauguration de ses nouvelles installations prévue en 2020 aux abords du Cosmodôme, le Musée Armand-Frappier disposera d'une nouvelle exposition permanente sur la trajectoire du corps humain de la fécondation à sa mort, faisant ainsi connaître l'œuvre du Dr Frappier.

Pour ce faire, le ministère de la Culture et des Communications accordera une somme de 390 000$, ajoutée à celle de 240 000 $ fournie par la Ville de Laval qui finance également l'organisme à une hauteur annuelle de 336 000 $.

«On veut que les visiteurs s'émerveillent devant la grande beauté et la fragilité de l'être humain, de la fécondation à sa mort.»

Guylaine Archambault, directrice générale du Musée Armand-Frappier

«La culture scientifique est très importante pour Laval, d'affirmer la conseillère de Sainte-Rose Virginie Dufour. Il y a quatre musées de cette nature sur notre territoire. Nous voyons que nos deniers sont très bien gérés à Armand-Frappier. Il y aura construction de ce nouveau bâtiment au coût de 8,5 M$.»

«Nous reconnaissons tout l'intérêt qu'apporte le musée aux enfants de Laval et de l'extérieur, de continuer Francine Charbonneau, ministre responsable de la région de Laval. Le développement socioculturel et économique que vous apportez à la communauté est important. Nous allons vous accompagner pour que vous brilliez à la hauteur de ce que vous faites.»

«En assurant la pérennité de cette exposition, ça va permettre de cristalliser des choses qui vont permettre à Laval de rayonner encore plus et d'attirer une plus grande clientèle», d'ajouter Guy Ouellette, député de Chomedey.

Chantier de deux ans

Les travaux débuteront en octobre. Après la recherche et validation du contenu scientifique, une équipe oeuvrera à la scénarisation, scénographie, rédaction et production multimédia de cette exposition dont À échelle humaine est le titre de travail.

«Nous voulons que ce concept soit hautement technologique, interactif et résolument contemporain, a déclaré Guylaine Archambault, directrice générale du Musée Armand-Frappier. En explorant les organes, tissus, systèmes, nous allons suivre l'humain dans son parcours marqué par des maladies et son instinct de survie, s'outillant avec la science pour y faire face.»

Depuis le début de l'année, l'institution connaît une hausse de fréquentation de 33 %, en plus d'afficher complet pour tous ses camps de jour, du jamais vu à ce jour. À terme, l'exposition permanente devrait accueillir une moyenne annuelle de 40 000 visiteurs.

Alors que celle sur le cerveau se poursuit encore quelques mois, notons que la prochaine exposition temporaire portera sur les allergies.