Dvořák, Mozart et clarinette pour la rentrée de l'OSL

Après-midi spécial pour bébés et parents

Les bébés et leurs parents seront les bienvenues en après-midi à la salle André-Mathieu.

MUSIQUE. Pour la première grande sortie de leur 32e saison, l'Orchestre symphonique de Laval (OSL) et son chef Alain Trudel se font romantiques avec le plus grand concerto pour clarinette de l'histoire signé Mozart et la grande symphonie en ré mineur de Dvořák.

Publicité

En ouverture de soirée, ces œuvres seront précédées par la Symphonie minute et bien rythmée du compositeur montréalais José Evangelista. Cet hommage au musicien d'origine espagnole a été initié par la Société de musique contemporaine du Québec.

Œuvre unique

Clarinette solo de l'OSL et plusieurs autres orchestres, Jean-François Normand est diplômé de la Juilliard School of Music de New York. Il enseigne son art au Conservatoire de musique de Montréal depuis 2000, ainsi qu'à l'Université McGill.

Toutefois, le moment attendu de ce rendez-vous symphonique demeurera l'apparition à l'avant-scène de Jean-François Normand, clarinette solo de l'OSL, qui interprétera l'une des dernières œuvres créées par Mozart quelques mois avant sa mort.

«Je connais ce concerto depuis toujours, de raconter celui qui a rejoint l'OSL en 2013. C'est la plus grande pièce écrite pour mon instrument. En la redécouvrant, j'essaie de l'approcher autrement dans un mélange de musique de chambre et d'opéra.»

Le célèbre compositeur autrichien a écrit son Concerto pour clarinette à l'intention d'un grand ami et virtuose Anton Stadler qui était dans la même loge maçonnique.

«On sent l'amitié dans l'air léger du départ, puis le partage profond d'un même culte dans le deuxième qui est un adagio très spirituel pour se terminer dans la fête avec une finale dansante, confie Jean-François Normand, dont Mozart demeure le compositeur préféré. Sa personnalité de créateur change beaucoup, pouvant passer de la tristesse au comique. Je me demande souvent ce qu'il serait advenu s'il avait vécu deux fois son âge, lui qui est mort si jeune et avec un tel génie.»

Bébé Musique

En après-midi, l'OSL tiendra son second événement «Bébé Musique» adapté pour les parents et enfants en bas âge au moment de la générale. La première édition avait remporté un immense succès l'an passé.

«J'aime beaucoup le brassage d'idées et les nouveaux projets de l'orchestre comme la saison d'été et cette initiative rejoignant les parents qui ont envie d'aller à un concert symphonique, mais n'osent pas le faire, d'ajouter Jean-François Normand. Là, ils se savent à leur place et les enfants écoutent beaucoup. On n'est pas au festival du braillage!»

Les Chambristes

Notons que ce samedi 23 septembre, à 15h, un trio formé par des musiciens de l'OSL, soit Lise Beauchamp, Élise Desjardins et Jocelyn Veilleux, interprétera des airs pour hautbois, cor et piano, à la chapelle du Mont-de-La Salle, située au 125, boulevard des Prairies.

Ce concert est organisé en collaboration avec la Société littéraire de Laval.

L'Orchestre symphonique de Laval, sous la direction d'Alain Trudel, présente le concert «Couleurs symphoniques», le mercredi 27 septembre, à 20h, à la salle André-Mathieu (475, boulevard de l'Avenir). Événement «Bébé Musique», à 13h30. Information: 450 978-3666.

Publicité

À lire aussi