Deux incendies criminels en trois heures


Publié le 8 février 2017

On a incendié un camion lourd stationné très près d'un bâtiment commercial, montée Masson.

©Gracieuseté

ENQUÊTE. Un chalet abandonné et un camion d'une compagnie de déneigement ont reçu la visite de gens mal intentionnés qui y ont mis le feu avant de prendre la poudre d'escampette.

Désaffecté, sans électricité, les fondations affaissées, un ancien et petit bâtiment de plaisance situé au 23, avenue des Terrasses, dans Auteuil, a d'abord capté l'attention de citoyens qui ont aperçu de la fumée au-delà du boisé qui l'entoure.

Il était 1h03, dans la nuit du 8 février, quand le 911 a reçu un appel, la première unité du Service de sécurité incendie se présentant sur place quelques minutes plus tard. Déjà en train de se consumer par lui-même, le feu a été contrôlé à 1h32.

Des pompiers ayant aperçu des traces de pas dans la neige et après des vérifications auprès du propriétaire et des voisins, la scène a été prise en charge par la Police de Laval pour enquête plus approfondie.

Début de conflit?

Plus tôt, du côté de Duvernay Est, les pompiers avaient foncé vers un bâtiment commercial situé au 1455, montée Masson. L'endroit abrite, entre autres, de l'équipement de déneigement.

Un individu a contacté le centre d'appels d'urgence à 23h02, dans la soirée du 7 février, après avoir repéré une épaisse fumée noire.

Les sapeurs ont rapidement suivi et constaté que le feu venait de la cabine d'un camion lourd de 18 roues côtoyant de très près un garage. Ils ont maîtrisé l'incendie dès 23h23, après avoir exploré le mur extérieur du bâtiment, relevant le revêtement métallique pour s'assurer que le feu ne se propage pas plus loin. Une porte a aussi été forcée pour vérifier l'intérieur du bâtiment.

Après avoir prévenu le propriétaire des lieux, le Service de sécurité incendie a confié la scène à la Police de Laval, certains indices montrant qu'on avait affaire à un incendie de nature criminelle.