Jeune femme en psychose secourue de justesse


Publié le 14 avril 2017

Une jeune femme désemparée a tenu en haleine les policiers durant plus de trois heures.

©Photo TC Media - Archives

LAVAL-DES-RAPIDES.. Un segment du boulevard Cartier a été fermé dans la soirée du 13 avril alors que le Groupe technique d'intervention de la Police de Laval a dû enfoncer la porte d'un logement pour venir à en aide à une jeune femme menaçant de mettre fin à ses jours en pleine psychose.

Répondant à un signalement du public, deux employés de la division d'Urgence sociale de la Ville de Laval s'étaient d'abord rendus sur les lieux à 15h55, eux qui s'occupent des problèmes sociaux et mentaux d'importance sur le territoire.

À leur arrivée, il est devenu rapidement évident qu'une jeune femme de 23 ans avait perdu tout contact avec la réalité. En pleine détresse psychologique, celle-ci a commencé à se désorganiser pour finalement s'emparer d'une paire de ciseaux.

À ce moment, la citoyenne de Laval-des-Rapides s'est mise à être dangereuse autant pour elle-même que les deux intervenants d'Urgence sociale. Ces derniers ont contacté la Police de Laval qui a envoyé des patrouilleurs sur place.

Ceux-ci ont également pris conscience du niveau élevé de psychose dans lequel se trouvait la jeune femme qui s'est barricadée chez elle, ce qui a exigé la présence du le Groupe technique d'intervention et le déploiement d'un périmètre de sécurité.

Sur le coup de 19h10, quand ces agents spécialisés sont entrés dans le logement, ils ont pris charge de la dame désemparée sans que personne ne soit blessé. Elle a été confiée à un centre hospitalier où elle reçoit désormais les soins appropriés.