Des accusations pourraient s'ajouter contre le présumé pilote de drone arrêté

À l'aide d'un drone, l'accusé aurait transporté des stupéfiants en direction de la prison de Bordeaux.

CHOMEDEY. Les fruits d'une perquisition menée au domicile de Tyrée Virgo, 46 ans, par le Service des enquêtes des crimes majeurs de la Sûreté du Québec (SQ), pourraient résulter en des accusations supplémentaires contre celui qui a été arrêté alors qu'il aurait piloté un drone chargé de stupéfiants jusqu'à l'enceinte du Centre de détention de Bordeaux. 

Publicité

L'incident s'est déroulé dans la matinée du 3 août au parc des Prairies, qui fait face à la prison montréalaise.

L'individu a été appréhendé par des patrouilleurs de la Police de Laval avant d'être remis aux agents de la SQ. Un promeneur, témoin de son manège, aurait prévenu les policiers.

Résident de LaSalle, Tyrée Virgo a comparu le lendemain pour trafic de stupéfiants et possession d'une arme prohibée, puisqu'on aurait aussi retrouvé un poing américain sur lui.

Publicité

À lire aussi