L’ultimate frisbee attire 500 joueurs à Laval

Kariane Bourassa kariane.bourassa@tc.tc
Publié le 26 juillet 2012

Près de 500 joueurs provenant des quatre coins de la province ont participé au Championnat québécois d’ultimate 7 contre 7, qui s’est déroulé les 21 et 22 juillet, sur les terrains du Centre Compétence 2000 à Laval.

Au total, 29 équipes se sont affrontées dans 5 catégories compétitives et récréatives. Le tournoi servait également de qualification pour les Championnats canadiens d’ultimate frisbee qui auront lieu cette année à Victoria, en Colombie-Britannique, du 16 au 19 août.

Il n’y avait qu’une équipe pour représenter la région de Laval. Les Fillettes ont bien performé en raflant la 4e position lors du Tournoi des Champions, derrière les Smileys de Montréal, qui a été consacrée meilleure équipe récréative.

Mais lors de la compétition, c’est plutôt les équipes de la métropole qui se sont démarquées. La formation UNight a remporté les honneurs dans la catégorie mixte et Mephisto a battu Bloody Gary (Sherbrooke) en finale chez les Hommes. Chez les femmes, c’est QuB, une équipe de Québec, qui s’est sauvée avec la victoire alors que TQ, également de Québec, a été vainqueur chez les moins de 18 ans.

Les terrains passent le test

Les épreuves se sont déroulées sur les huit terrains du Centre de compétence 2000, que l’organisation avait décidé de tester en prévision des Championnats canadiens de 2013.

« Nous aimerions accueillir la grosse compétition l’an prochain», explique Christiane Marceau, directrice des opérations à l’Association d’Ultimate de Montréal. Elle se dit très satisfaite des lieux en général et des services reçus.

Près de 300 nouveaux joueurs chaque an

Selon la responsable, l’ultimate fisbee est en pleine expansion. «C’est un sport qui attire l’œil, les gens sont intrigués. À Montréal, il y a près de 300 nouveaux membres chaque année», indique-t-elle. Alors que la discipline existe depuis plus de 40 ans, elle connait «une véritable explosion depuis 6 ans». «Dans les catégories compétitives et récréatives, il y a plus de joueurs donc le niveau de jeu augmente aussi», soutient Christiane Marceau.

Pour connaitre l’intégralité des résultats: www.montrealultimate.ca