Cédric Adams champion du monde de karaté

Sylvain Lamarre sylvain.lamarre@tc.tc
Publié le 27 octobre 2014

ARTS MARTIAUX. Cédric Adams, 12 ans, n'est pas revenu d'Irlande les mains vides. Il a récolté trois médailles au Championnat du monde de la World Karate & Kickboxing Commission (WKC) présenté à Dublin, du 4 au 9 octobre.

Après avoir raflé deux médailles de bronze en Italie à sa première participation à la classique mondiale WKC en 2013, Cédric a réalisé son rêve de devenir le meilleur de la planète. Il a décroché la médaille d'or en softstyle (kung-fu).

«Mon objectif n’était rien de moins que de gagner une médaille d'or, peu importe la discipline. Je pense que ma routine en softstyle comptait un plus haut degré de difficulté. Cela a influencé les juges», dit-il avec fierté.

Perfection

Les trois juges lui ont d'ailleurs donné la note maximale de 9,9 points. «Je savais que j'avais des chances de gagner. L'an dernier, j'avais passé un mois dans le plâtre. Je m'étais fracturé la cheville et j'avais eu moins d'entraînement. J'étais tellement content de mon titre que je sautais partout», mentionne celui qui s'entraîne sous la férule de Pierre Saulnier à l'école de Karaté Sunfunki, à Deux-Montagnes.

Ceinture noire, premier Dan, l'athlète du quartier Auteuil a ajouté deux médailles de bronze en free-style (sans mouvement extrême) et kata armé traditionnel avec son katana. «J'ai bien failli en gagner une autre en finissant au quatrième rang en Extrême, une routine avec des mouvements de gymnastique extrême sur de la musique», poursuit-il.

Cédric suit les traces de son frangin, Steven. Ce dernier a remporté sept médailles à sa dernière présence au Championnat du monde, en Italie.

Un doublé

Au cours des prochains mois, Cédric poursuivra son entraînement, afin de se qualifier à nouveau pour représenter le Canada au Championnat du monde en 2015, à Orlando, en Floride.

Cette fois-ci, il aimerait mettre la main sur deux titres de champion du monde. «Je suis sûr d'atteindre mon objectif. Cette médaille d'or m'a donné confiance», termine l'étudiant du Collège Laval en première secondaire.

23 pays

Le Championnat du monde WKC 2014 regroupait des compétiteurs venant de plus de 23 endroits différents dans le monde, représentés par un maximum de 4 participants dans chacune des catégories. Pour faire partie de l'équipe canadienne, les compétiteurs devaient se qualifier aux Championnats provincial et canadien.

Autre texte à lire: Steven Adams un modèle pour son jeune frère.