Florence Laroche et Karifa Yao boursiers d'Hydro-Québec

Sylvain Lamarre sylvain.lamarre@tc.tc
Publié le 8 octobre 2016

Florence Laroche et Karifa Yao boursiers d'Hydro-Québec

©Gracieuseté

LAURÉATS. Le 21 septembre, Hydro-Québec et la Fondation de l’athlète d’excellence du Québec (FAEQ) ont remis 6000 $ à deux joueurs de soccer lavallois, Florence Laroche et Karifa Yao, dans le cadre de la 19 <+>e<+> édition du Programme Hydro-Québec.

Florence s'est enrichie de 4000 $ pour son excellence académique dans la catégorie élite. Elle a maintenu une moyenne académique de 88 % en quatrième secondaire à l'école Georges-Vanier. Elle participe présentement à la Coupe du monde de soccer féminin des moins de 17 ans avec l'équipe nationale en Jordanie.

Membre de l'équipe du Québec, Florence a participé à quelques matchs amicaux en Belgique.

Relève

Karifa Yao a mérité une bourse de 2000 $ en soutien à la réussite académique et sportive, catégorie relève. Membre du Centre national haute performance, Karifa a remporté la médaille d'or au Championnat provincial AAA. Le défenseur central possède beaucoup de leadership. L'étudiant de cinquième secondaire à l'école Georges-Vanier veut améliorer sa dextérité dans le maniement du ballon. Il aimerait bien attirer l'attention des recruteurs professionnels.

De grands boursiers

Quelque 18 anciens boursiers du Programme Hydro-Québec se d'ailleurs sont démarqués en participant aux Jeux olympiques et paralympiques de Rio, notamment les plongeuses lavalloises Jennifer Abel, Meaghan Benfeito et Roseline Filion.

Karifa Yao reçoit sa bourse des mains de Carolyne Hudson, conseillère-Dons et commandites chez Hydro-Québec.

©Luc Lavergne

Deux types de bourses

Il est à noter que deux types de bourses ont été octroyées cette année, soit la bourse Excellence académique, remise à 11 lauréats afin de souligner les résultats scolaires dignes de mention, et la bourse Soutien à la réussite académique et sportive, remise à 19 lauréats afin d’encourager la conciliation du sport et des études.  

Pour être admissibles, l’étudiant-athlète doit s’inscrire dans un projet d’après-carrière qui se traduit souvent par la poursuite d’études secondaires, collégiales ou universitaires. Il doit être identifié et admissible comme athlète Relève ou Élite par sa fédération sportive, Il doit représenter le Canada aux Jeux olympiques, paralympiques ou aux Championnats du monde dans sa discipline sportive.  

Un montant total de 88 000 $ a été remis à 30 étudiants-athlètes.