Le miracle de l'athlétisme aux Jeux du Québec

Annie Potvin derrière ce succès

Sylvain Lamarre sylvain.lamarre@tc.tc
Publié le 28 juillet 2016
Annie Potvin s'est dite ravie des résultats de ses athlètes. Elle pose en compagnie d'Ashley Germain.
Photo Gracieuseté

ATHLÉTISME. Annie Potvin ne le dira pas, mais c'est elle qui est derrière le succès des 16 médailles remportées en athlétisme par la délégation lavalloise à la 51e finale des Jeux du Québec tenue à Montréal du 17 au 25 juillet.

Elle n'était pas seule, pouvant compter sur le travail inlassable des jeunes entraîneurs Vincent Parent-Pichette, Benjamin Raymond, Ariane Dubois et Pascale Tardif. Tous des anciens athlètes du CADL.

L'entraîneuse du Club d'athlétisme Dynamique de Laval (CADL) s'est dite satisfaite des résultats de ses protégés.

«J'avais calculé que nous pourrions gagner 16 médailles si tout allait bien. Il n'y a pas eu trop de déception et quelques belles surprises», avoue Annie Potvin.

«Considérant que nous n'avons pas d'installations d'athlétisme à Laval, ça tient du miracle. Nous réussissons à former de bons athlètes», ajoute-t-elle.

Si les médailles de Tatiana Ahoulou (3 fois l'or), Ashley Germain et Clémence Larochelle étaient attendues, celles de Soufiana Tirera (trois médailles de bronze), Anne-Marie Gagnon (bronze au lancer du marteau) et Emanuel Désilets (argent 100 m haies) représentent une agréable surprise pour Annie Potvin.

Rappelons qu'Ashley a agi comme porte-drapeau à la cérémonie de fermeture des Jeux.

Jeux olympiques jeunesse

Annie Potvin se réjouit de pouvoir compter sur deux talents exceptionnels en Tatiana Aholou et Ashley Germain. Ces deux athlètes pourraient participer aux Jeux olympiques jeunesse qui se dérouleront en Afrique en juillet 2017.

«L'avenir est prometteur pour ces jeunes filles. Elles sont motivées et travaillent beaucoup. Si je me fie aux standards des années précédentes, elles devraient se qualifier pour cette compétition internationale d'importance.»