Le jeune Cantin accumule les victoires


Publié le 27 janvier 2017

Nataël Cantin collectionne les médailles en lutte olympique.

©Gracieuseté

LUTTE. Nataël Cantin ne cesse d'impressionner en lutte olympique dans la catégorie juvénile, chez les 63 kilos.

L'athlète de 16 ans de Sainte-Dorothée, qui en est à sa deuxième année comme lutteur, collectionne les podiums et surtout les premières places à des compétitions tenues récemment en Ontario. «Je me prépare pour les grosses compétitions, avoue Nataël Cantin. Oui, je veux gagner, mais je veux surtout prendre de l'expérience.

Nataël avoue que la médaille qui lui a fait le plus plaisir est celle qu'il a obtenue au tournoi Bishop Ryan, en Ontario. Et elle n'était pas en or.

«J'avais livré sept combats durant cette journée épuisante, se souvient le médaillé de bronze. Je ne sentais plus mes jambes. J'avais beaucoup de difficulté à marcher au terme de mon épreuve sportive.»

«Mes résultats sont le fruit de mes efforts aux entraînements», ajoute l'élève en cinquième secondaire au Collège Laval.

Membre du Montreal Wrestling Club et du Collège Vanier, le jeune lutteur s'entraîne sous la férule de Martine Dugrenier, Victor Zilberman et David Zilberman.

Une bonne technique

Nataël croit que son succès repose sur sa technique. «Notre club a une excellente réputation dans le monde de la lutte. Ma technique est ma force», reconnaît celui qui souhaite améliorer l'aspect mental, afin d'être encore plus redoutable dans l'arène.

Top 3 au Canada

Le Lavallois aimerait terminer parmi les trois meilleurs au Championnat canadien qui se déroulera à Windsor, en Ontario, au mois d'avril. «Je sais que ce sera un tournoi difficile. Mes rivaux seront coriaces. Je serai le plus jeune», stipule-t-il.

L'an dernier, il avait terminé au huitième rang parmi les 33 concurrents dans la catégorie des moins de 63 kilos.

Il veut également se qualifier pour la compétition nationale Canada Games qui aura lieu à Winnipeg, en juillet.

Rappelons que Nataël Cantin avait surpris tout le monde en raflant son premier titre de champion provincial de lutte olympique, en mars 2016. Il s'entraînait depuis à peine quelques mois dans ce nouveau sport.