Sections

Jennifer Abel gagne le bronze au tremplin de 3 mètres aux mondiaux

Publié le 22 juillet 2017

La plongeuse lavalloise Jennifer Abel brille aux Mondiaux, à Budapest.

©Photo La Presse canadienne

BUDAPEST, Hongrie — Hier, la Lavalloise Jennifer Abel a mis la main sur sa deuxième médaille aux championnats du monde aquatiques, obtenant le bronze au tremplin de trois mètres, une épreuve dominée une fois encore par les plongeuses chinoises.

Lundi dernier, Abel avait mérité la médaille d'argent en synchro avec Mélissa Citrini-Beaulieu également au tremplin de trois mètres.

Shi Tingmao, championne olympique et championne du monde en titre, a remporté haut la main la compétition devant sa coéquipière Wang Han, offrant à la Chine sa neuvième médaille d'or d'affilée dans cette épreuve et une septième en 11 épreuves en plongeon à Budapest jusqu'ici. Les deux dernières finales de la discipline sont présentées samedi.

Pamela Ware, de Greenfield Park, s'est classée sixième.

Abel avait également gagné le bronze en 2011 au tremplin de trois mètres lorsqu'elle avait encore terminé derrière deux Chinoises.

Solide du premier au dernier plongeon

«Ces championnats du monde ont une grande valeur pour moi, car c'était mon moment pour tourner la page des Jeux olympiques, et j'ai très bien fait, a confié Abel, qui avait terminé au pied du podium à Rio de Janeiro l'année dernière. Je vais vraiment quitter Budapest avec le sourire.

«C'est mon troisième plongeon qui m'a coûté la médaille d'argent. Mais en même temps, j'ai vraiment fait tout ce que j'avais à faire pour aller chercher une médaille. J'ai été solide du premier au dernier plongeon et c'est ce qui a fait que j'ai fini sur la troisième marche du podium.»

Ces mondiaux ne sont pas encore terminés pour Abel puisqu'elle est aujourd'hui, samedi 22 juillet, de l'épreuve au trois mètres synchro mixte en compagnie de François Imbeau-Dulac.

«C'est une épreuve qui n'est pas encore aux Jeux olympiques, sauf que nous prenons ça très au sérieux. Nous avons confiance que nous pourrons monter sur le podium et peut-être même devenir champions du monde.»

Shi avait aussi triomphé en compagnie de Chang Yani en synchro, lundi.

«Je dois travailler encore plus fort afin d'obtenir de meilleurs pointages et de gagner d'autres médailles d'or», a commenté Shi.

Les plongeuses chinoises ont gagné 20 des 21 derniers titres olympiques et mondiaux au tremplin de trois mètres dames depuis 1986.

Aux qualifications de la tour de 10 mètres messieurs, Vincent Riendeau a terminé à la 20e place, insuffisant pour accéder aux demi-finales.

La Presse canadienne