Alexandre Closset en quête d'une médaille en Autriche

Alexandre Closset montre fièrement ses médailles.

ESCALADE. Le champion canadien d'escalade (vitesse), Alexandre Closset, participera à son premier Championnat du monde à Innsbruck, en Autriche, du 30 août au 10 septembre.

Publicité

L'athlète lavallois de 18 ans représentera le pays à l'épreuve de vitesse et voudra grimper sur le podium. Celui qui a réalisé un record personnel au Championnat canadien tenu récemment au 10 m avec 5 secondes 60 centièmes a la ferme intention d'offrir la meilleure performance de sa jeune carrière en Autriche.

«J'aimerais bien botter des culs, lance-t-il le feu dans les yeux. Je sais que la compétition sera relevée avec les Mexicains et Japonais, des brutes de l'escalade. Je veux repousser mes limites chaque jour et en Autriche je devrai le faire plus que jamais pour obtenir de bons résultats.»

Doublé

Outre son titre canadien de vitesse, Alexandre a aussi raflé le titre de champion au Québec, à Montréal. Il s'entraîne une dizaine d'heures par semaine sous la férule des entraîneurs Patrick Labelle, Chris Neve et Adrian Das au Centre d'escalade CRUX, à Boisbriand.

Ascension rapide

Alexandre Closset grimpait partout quand il était petit. Il a fait ses premières montées dans les modules de jeu dans les parcs.

«Quand j'étais petit, je grimpais partout», affirme Alexandre qui pratique ce sport depuis seulement cinq ans. Il a eu la piqûre en participant à un cours à son école secondaire, à la Poly- Jeunesse. «Ça fait seulement trois ans que je fais de la compétition, avoue celui qui a gravi rapidement les échelons. On a remarqué mon potentiel dès le début. J'ai intégré l'équipe de compétition de l'école.»

Dès sa première année de compétition, il a réussi à se qualifier pour les Championnats provinciaux de bloc (8<+>e<+>) et national (21<+>e<+>).  «Ces résultats ne m'ont pas découragé, avance-t-il. Au contraire, j'ai rebondi l'année suivante avec une médaille d'argent aux provinciaux de bloc.»

Vaincre le vertige

Ironiquement, Alexandre souffre de vertige. «J'ai peur des hauteurs. J'ai surmonté cette crainte grâce à ma confiance en moi.»

Jeux de Tokyo

Alexandre aimerait bien représenter le Canada  à l'escalade, l’un des cinq nouveaux sports qui feront leur entrée aux Jeux olympiques à Tokyo, en 2020.

D'ici là, Alexandre devra participer à de nombreuses compétitions internationales, dont les étapes de la Coupe du monde. Il prendra part aux Jeux panaméricains qui se tiendront cet automne, à Montréal.

Lorsque l’escalade fera ses débuts olympiques, le programme comportera trois disciplines: blocs, vitesse et difficulté.

Dans l’univers de l’escalade, exceller dans les trois disciplines est un exploit en soi. Heureusement, Alexandre est un grimpeur extrêmement polyvalent. «Je suis chanceux, car j'ai deux belles qualités pour faire de l'escalade: agilité et flexibilité, indique-t-il avec le sourire. En plus, j'ai une bonne force dans les jambes et les mains.»

Donateurs recherchés

Alexandre Closset s'adonne à l'escalade depuis cinq ans seulement.

Le jeune champion est à la recherche de donateurs et commanditaires. «J'ai besoin de votre support pour m'aider à aller de l'avant à la réalisation de mon rêve, insiste-t-il. Je dois payer tout mon équipement chaussures, harnais, mousquetons, sac, crème pour les mains, même ma camisole d'Équipe Canada. J'ai reçu leur autorisation pour afficher des commanditaires majeurs sur ma veste et mes shorts. Faites-moi signe si vous voulez que j'expose fièrement le nom de votre compagnie.»

Les personnes intéressées peuvent faire un don sur son site GOFUNDME et peuvent communiquer avec lui par courriel à l'adresse suivante: alexandreclosset@hotmail.com.

 

Publicité

À lire aussi