William Émard brille au pays du Soleil levant

William Émard a été couronné champion de l’épreuve des anneaux au Japon.

GYMNASTIQUE. William Émard, du Club de gymnastique Excellence Laval, s'est illustré à sa toute première compétition internationale en décrochant récemment une médaille d'or aux anneaux, à Yakohama au Japon.

Publicité

Contre toute attente, le Lavallois a dignement représenté le Canada grâce à une performance sans faille récompensée par une note de 13,900 points à la Japan Junior Cup.

Déjà en tête des qualifications, il a coiffé le Chinois Dehang Yin d'un dixième de point pour mettre la main sur la médaille d’or. Il a également devancé le Japonais Shiga Tachibana sur le podium.

«J'ai obtenu ma meilleure routine à vie, a-t-il expliqué à son retour d'Asie. Je suis resté immobile, ce fut une sortie parfaite. Ce n'était pas réel! Le Chinois a lui aussi exécuté une sortie parfaite. Je suis très content de ma note d'exécution de 9,3, mais surtout d’avoir réussi mon atterrissage parce que ça n’arrive pas souvent.»

20e position

William a déclaré forfait au cheval d'arçons en raison d'une blessure au poignet. Malgré tout, il a terminé au 20<+>e<+> rang au cumulatif des épreuves avec une note de 66,250 points.

Outre sa médaille d'or, il a participé aux finales de la barre fixe (6<+>e<+>) et du saut (8<+>e<+>). Il a raté de peu la finale aux exercices au sol.

«Si j'avais participé au cheval d'arçons et obtenu les notes que je reçois habituellement, j'aurais terminé au quatrième rang au cumulatif des appareils derrière trois Japonais. La compétition s’est très bien déroulée. C'est au-delà de mes attentes ces résultats», a poursuivi celui qui devrait représenter le pays à nouveau en Russie au mois de décembre.

Rapprochement

Émard, qui était un des deux représentants du Canada, a aussi adoré son expérience en côtoyant notamment les Anglais. «Il y a eu un rapprochement. On se mélangeait plus avec les athlètes. Nous avons l'habitude d'être cinq membres et plus par pays, alors que nous étions seulement deux à cette compétition.»

Amour du Japon

Une joie indescriptible a envahi l'adolescent de 17 ans durant son séjour asiatique. «J'ai toujours rêvé d'aller au Japon, a-t-il dit avec un large sourire J'ai pu vivre la culture. J'ai visité un temple bouddhiste. J'adore ce peuple qui est si respectueux. J'ai tripé!»

 

 

 

Publicité

À lire aussi