Les Pirates remisent leurs crampons

Les Pirates 440 Chevrolet de Laval ont manqué de profondeur tout au long de la saison et c’est en séries éliminatoires que ç’a paru. Les Bisons Desjardins de Saint-Eustache les ont éliminés en quatre parties.

BASEBALL. Les Pirates 440 Chevrolet de Laval tiraient de l’arrière 4-0 après une manche de jeu, mais ils ont créé l’égalité 5-5 en début de cinquième avant de voir les Bisons sceller l’issue de la rencontre en répliquant avec sept points en fin de cinquième pour finalement l’emporter 14-5.

Publicité

Avec cette victoire les Eustachois se qualifient pour la finale de la section de la Ligue de baseball junior élite du Québec (LBJÉQ) tandis que les Lavallois ont vu leur saison prendre fin abruptement après avoir terminé au deuxième rang de leur division.

Un début de rencontre ardu

À court de lanceurs dans son alignement (deux d’entre eux ont choisi un bien mauvais moment pour prendre des vacances), l’entraîneur des Pirates Daniel Brodeur s’est tourné vers son as Miguel Cienfuegos pour donner une chance à son équipe de forcer la présentation d’un match ultime.

Cienfuegos avait œuvré pendant sept manches samedi lors du premier match de la série et il a eu besoin de 120 lancers pour faire la longueur. Il s’est donc présenté sur le monticule avec seulement quatre jours de congé et cela a paru en première manche.

Deux des trois premiers frappeurs des Bisons ont choisi l’amorti pour atteindre le premier coussin, le deuxième a permis aux locaux de marquer le premier point. Le partant des Lavallois a ensuite accordé un but sur balle à Samuel Chaput pour ainsi placer un deuxième coureur sur les sentiers. Philippe Desmarais-Moisan a par la suite catapulté l’offrande de Cienfuegos par-dessus la clôture dans la gauche pour procurer une avance de 4-0 aux siens.

Du côté des Eustachois, c’est Sam Bélisle-Springer qui s’est présenté sur la butte pour entreprendre la rencontre. Le droitier n’avait lancé que 2,2 manches depuis le début de la série.

Il a flanché pour la première fois en troisième quand il a vu Louis-Philippe Franche expédier un de ses tirs de l’autre côté du grillage dans la droite. Malheureusement pour les Pirates, il n’avait aucun coéquipier sur les sentiers.

La remontée des Pirates

Après avoir accordé un point sur un ballon-sacrifice, les Pirates ont continué leur remontée en quatrième. Jonathan Pereira et Matthew Litwin ont produit chacun un point, mais le dangereux Sebastiano Scalzo s’est compromis dans un roulant au premier but alors que les sentiers étaient bondés de Pirates.

Evann Fortin a ramené tout le monde à la case départ au début de la cinquième avec une claque de deux points au champ centre. Matthew Majeur avait auparavant frappé un double au champ opposé.

L’explosion des Bisons

Cienfuegos semblait s’être ressaisi, mais en cinquième manche, il n’a retiré personne avec le cœur de l’alignement des frappeurs des Bisons qui a tonné. Après un but sur balles à Samuel Savoie, un double de Jean-Philippe Rousseau et un but sur balles intentionnel à Samuel Chaput, l’entraîneur a retiré son partant pour le remplacer Sebastiano Scalzo.

Desmarais-Moisan s’est volé au minimum un simple par le plongeon de Cienfuegos rendu au champ gauche. Hugo Marier s’est compromis dans un optionnel au lanceur, mais c’était avant les feux d’artifice.

Raphaël Lahaie a produit deux points avec un double dans la clôture. Francis Gendron a suivi avec un simple avant que John Loschiavo propulse le tir de Scalzo à l’autre bout du monde pour porter la marque 12-5.

En sixième, Marier s’est invité aux feux avec une longue balle bonne pour deux points. Après une petite défaillance en quatrième et cinquième manches, Bélisle-Springer a retrouvé ses moyens pour compléter la rencontre.

Publicité

À lire aussi