Une défaite difficile à avaler pour les Pirates

Les lanceurs des Pirates ont été incapables de menotter leurs rivaux.

BASEBALL. Les Cobras de Saint-Constant ont endormi les Pirates de Laval en les écrasant 14 à 1 lors de la septième et ultime rencontre de la finale de la Ligue de baseball junior AA du Québec, le 29 septembre, au parc Paul-Marcel-Maheu.

Publicité

Malgré la plus grosse foule de la saison, la troupe de Sylvain Nadeau n'a jamais été dans le coup. Dès la manche initiale, les visiteurs ont inscrit trois points. La manche suivante, ils ont pris les commandes en croisant le marbre huit fois.

«La balle avait des yeux. Tout ce qu'ils touchaient se transformait en or, précise le pilote de la formation lavalloise. On a regardé passer la parade.

«Nous étions à une journée du retour de notre meilleur lanceur Mathieu Nadeau. C'est dommage! Après notre victoire convaincante de 7 à 0 pour pousser la finale à la limite, on pensait que nous avions le <@Ri>momentum<@$p>. Ce ne fut pas le cas», déplore celui qui avait prédit une longue série.

Julien Fortin, Justin Lerner et Mathieu Nadeau en étaient à un dernier match chez les juniors. Samuel Lavoie, Étienne Lalonde et Martin-Pierre Fillion, qui ont agi comme substituts, représentent la relève dans le camp des Pirates. Ils pourraient percer l'alignement en 2017.

Saison incroyable

Malgré cette défaite crève-cœur, Nadeau considère que ses protégés lui ont offert une saison au-delà des attentes. «Avec le départ de 11 joueurs dans les deux dernières années, je n'ai jamais pensé que nous gagnerions le championnat de la saison régulière», mentionne-t-il.

 

Les Cobras ont croisé le marbre 14 fois pour s'emparer du titre de champions des séries éliminatoires.

Sansoucy-Mainville s'impose

Le 27 septembre, le lanceur Thomas Sansoucy-Mainville a savouré son quatrième triomphe des éliminatoires en donnant seulement deux coups sûrs à ses rivaux, forçant la tenue d’une septième et décisive rencontre au parc Paul-Marcel-Maheu.

Les Lavallois ont inscrit cinq points sur trois coups sûrs à leur dernier tour au bâton. Francis Bourret a produit deux points et claqué autant de coups sûrs.

Des records

Bourret a établi un record de simple en séries éliminatoires avec 21. Il était à la poursuite du record de coups sûrs. Il a conclu les séries avec 25, à 2 du record. Pour sa part, Samuel Roussy a lui aussi établi deux nouvelles marques pour les buts volés (12) et les buts sur balles (19).

Publicité

À lire aussi