Laval doit transiger pour rester en vie

Alexandre Guay ne voulait plus jouer avec les Pirates de Laval.

BASEBALL. Les joueurs désertent les Pirates de Laval de la Ligue de baseball élite du Québec à un rythme fou. Mains liées, le gérant-entraîneur Daniel Brodeur n'a pas eu le choix de procéder à une transaction pour obtenir quelques joueurs, le 29 juin.

Publicité

Les Pirates ont échangé Alexandre Guay aux Orioles de Montréal. Guay en était à sa troisième saison avec les Pirates. Il a fait partie des débuts de la formation lavalloise dans le circuit junior.

«Nous avons un manque flagrant de joueurs, déplore Brodeur. Démotivé, Alexandre ne voulait plus jouer avec nous. Nous avons donc exaucé son vœu. Nous perdons aussi une bonne bénévole, car sa mère donnait un coup de pouce à l'organisation.»

En retour, Laval a obtenu Laurent Lafrenière (19 ans), Étienne Lalonde (19 ans), Yannick Brousseau (19 ans) et Michael Makarios (21 ans). «Lafrenière et Lalonde évoluent avec les Pirates dans la catégorie junior AA, précise Brodeur. Makarios ne jouait pas beaucoup à Montréal, il pourra obtenir du temps de jeu chez nous.»

Deux autres départs

Pour sa part, Mathieu Barabé a décidé de quitter pour des raisons personnelles. Matthew Majeur a aussi abandonné le navire pour se concentrer sur son retour au Delta State University, au Mississippi. «Ce sont deux gros morceaux que nous perdons. Nous devions réagir si nous voulions terminer la saison. Nous sommes victimes d'absentéisme», jure Brodeur.

«Comme le disait si bien Marc Bergevin des Canadiens de Montréal en faisant référence à Radulov, si tu veux de la loyauté, achète-toi un chien!»

Le gérant-entraîneur des Pirates pourrait procéder à d'autres transactions d'ici le 8 juillet, date limite des échanges dans la LBJÉQ.

Malgré la tempête, Brodeur reste optimiste de participer aux séries éliminatoires. «Nous nous battons avec Coaticook et Gatineau.»

Publicité

À lire aussi