Les étudiants de l'école Leblanc font preuve de courage au Défi sportif

Le porte-parole du Défi sportif 2012, Jean-Marie Lapointe, en compagnie de deux élèves de l'école Leblanc. (Photo: Richard Pascone)

Sandra Bedford de l'école Leblanc a pris part à la compétition de gymnastique rythmique avec ballon. (Photo: Richard Pascone)

L'école Leblanc a défendu ses couleurs lors de la première journée du Défi sportif 2012, lundi, au Complexe sportif Claude-Robillard.

Publicité

« Il faut avoir du courage pour venir ici. C'est une belle occasion pour nos élèves. Ils attendent le Défi sportif avec impatience. Ils s'entraînent toute l'année pour ça, » souligne Véronique Cantin, éducatrice à l'école Leblanc.

Maude Pelchat Lavoie est étudiante au régulier à Leblanc. Cela ne l'empêche pas de participer activement au Défi sportif à son école. « J'adore travailler avec les personnes handicapées. Je travaille d'ailleurs dans un camp spécialisé la fin de semaine et l'été. Je trouve ça merveilleux de voir ce qu'ils peuvent accomplir malgré leur handicap qu'ils surpassent. Ils nous incitent à nous surpasser nous aussi. »

Un objectif

L'école Leblanc fait du Défi sportif l'un de ses objectifs pour motiver les jeunes tout au long de l'année scolaire. « Je participe au Défi depuis 2003. On y tient beaucoup. C'est l'objectif final de l'année. Ça conclut tout ce qu'on a fait. Se dépasser, c'est le mot d'ordre, » explique l'enseignant en éducation physique, Larry Lapoco. « Le Défi sportif lance un très beau message, » d'ajouter son collègue, Mohammed Oulebir.

Le Lavallois Félix Coutu était fier de sa course au 200 mètres alors qu'il a pris le second rang de sa vague. « Je n'aurais pas pu aller plus vite, je n'ai pas l'habitude de courir. Mon objectif était de finir deuxième et j'ai réussi, » explique-t-il, répondant parfaitement à l'objectif de dépassement de ses deux enseignants.

Publicité

À lire aussi