Boccia: un nouveau cycle commence

Le Boccia était à l'honneur au 34e Défi sportif AlterGo.

Les Jeux paralympiques de Rio ont conclu un chapitre pour les joueurs de boccia Marco Dispaltro, Alison Levine et Iulian Ciobanu. Le 34e Défi sportif AlterGo est l’occasion de commencer le suivant pour les athlètes québécois en route vers les Jeux de 2020.

Publicité

« Nous sommes chanceux de commencer à Montréal. Nous sommes confiants et rien ne nous empêche de gagner », souligne Iulian Ciobanu, de Montréal.

Le Boccia Regional Open accueille cette année des athlètes du Canada, des États-Unis, du Mexique et des Bermudes. « C’est le tournoi qui lance le nouveau cycle paralympique. C’est intéressant de pouvoir renouer avec nos adversaires et de croiser le fer avec de nouveaux », a mentionné Marco Dispaltro.

Alison Levine, de Montréal, était impatiente de reprendre la compétition. « J’avais hâte que ça recommence. C’était une très longue attente, mais je suis contente de commencer un nouveau cycle. »

Dispaltro (de l'Estrie), Levine et Ciobanu (de Montréal) ont entamé vendredi le tournoi de double BC4 avec une écrasante victoire sur leurs opposants américains. « C’est un match sans faille et Alison et Iulian ont très bien joué », raconte celui qui a vu ses coéquipiers l’emporter sur la ligne de côté. « C’est plaisant de voir que peu importe quel joueur est sur le terrain, ça rapporte », se Dispaltro.

Les Canadiens sont favoris pour l’emporter cette fin de semaine. Avec le soutien de la foule réunie au centre Pierre-Charbonneau, ils devraient être imbattables. « Ça nous donne la chance de jouer sans trop de pression et essayer de nouvelles combinaisons sur le terrain », précise Levine.

Médaillé de bronze des Jeux paralympiques de Londres, Marco Dispaltro voit son équipe se tailler une place parmi les trois premières au monde. « Nous avons peaufiné de nouvelles choses au niveau technique. »

Toujours plus haut

Bien que le nouveau cycle paralympique ne fait que commencer, les Jeux paralympiques de 2020 ne semblent pas si loin. « C’est très près. Oui il reste du temps d’ici là, mais il faut nous préparer et continuer à nous développer », mentionne Dispaltro.

Seizième du classement mondial individuel, l’athlète de Saint-Jérôme souhaite percer le top-10 d’ici la fin de la saison. L’ancien numéro un mondial, qui aura 50 ans cet été, est conscient qu’il est devenu parmi les plus vieux du circuit. Mais rien ne l’empêchera de se rendre jusqu’à Tokyo.

Plus récent arrivé au sein de l’équipe nationale de BC4, Iulian Ciobanu se réjouit d’avoir encore trois ans devant lui pour se préparer pour les prochains Jeux paralympiques. « Je suis toujours en apprentissage. Je n’avais pas d’attentes pour les derniers Jeux, mais pour les prochains, je ferai le cycle de A à Z.  Je veux en profiter pour monter dans le classement international. »

Une médaille aux Jeux de 2020 dans la mire, Alison Levine poursuit sa quête de la perfection. « Je veux continuer de m’amuser et améliorer les choses que je dois améliorer. À Tokyo nous serons encore plus forts qu’à Rio ! »

Dorya Belal sur les traces des grands

Pendant que ses idoles, dont font partie Marco Dispaltro et Alison Levine, s’exécutent au centre Pierre-Charbonneau, la Brossardoise Dorya Belal est l’une des participantes du tournoi national, présenté à l’Institut National du Sport du Québec.

« Le boccia est devenu une passion. J’espère un jour atteindre le niveau international » affirme l’athlète de 18 ans, qui est entraînée et assistée par son père, Skender Belal.

Servir de modèle, Alison Levine endosse ce rôle avec honneur. « C’est inspirant pour nous, ça nous motive à mieux performer, surtout dans les moments plus difficiles », conclut-elle.

À propos du Défi sportif AlterGo

Unique au monde, le Défi sportif AlterGo est le plus grand événement multisport annuel au Canada. Du 24 au 30 avril, la 34e édition rassemblera quelque 6 700 athlètes handicapés de l’élite et de la relève. Une occasion de vivre une expérience hors du commun en découvrant gratuitement des compétitions de sports adaptés de haut calibre et en rencontrant des athlètes du monde entier.

(Source: Défi sportif AlterGo)

Publicité

À lire aussi