Un Bol d'Or historique pour les Maraudeurs du Collège Laval

Sylvain Lamarre sylvain.lamarre@tc.tc
Publié le 20 novembre 2014

FOOTBALL. L'attaque diversifiée et explosive des Maraudeurs a permis au Collège Laval de remporter son premier Bol d'Or avec un gain de 49 à 42 sur le Blizzard du Séminaire St-François au Stade des Diablos, à Trois-Rivières, le 15 novembre.

La formation de la catégorie cadette, division 2, dirigée par Benoît Amos, a connu une saison exceptionnelle.

Dès le début de la rencontre, le Blizzard a inscrit un touché sur une course de 70 verges de Kalenga Muganda. Sur la première séquence à l'attaque, les Maraudeurs ont joué de chance alors qu’une interception du Blizzard a été annulée à la suite d'une pénalité. La troupe de Benoît Amos a immédiatement créé l'égalité, le quart-arrière des Lavallois Jonathan Sénécal rejoignant Charles Therrien dans la zone payante.

Avec 24 secondes à jouer au premier quart, Jonathan Sénécal a percé la défensive adverse pour marquer un touché sur une course de 46 verges.

L'impasse à la mi-temps

Au deuxième quart, le Blizzard a marqué deux majeurs. Les Maraudeurs ont répliqué avec un touché de Réginald Prophète. Il a capté une passe de Sénécal. L'égalité persistait 21-21 au terme de la première demie.

Thibault s'impose

Les deux équipes inscriront chacun deux touchés au troisième quart. Nicolas Raffin et Nicolas Daigneault ont franchi la zone des buts après avoir capté une passe. Julien Thibault a réussi à bloquer un converti du Blizzard, si bien que les Maraudeurs menaient 35 à 34 après trois quarts.

Le Blizzard a marqué un touché et réussi un converti de deux points pour reprendre les devants par sept points. Sénécal n'avait toutefois pas dit son dernier mot. Le quart des Maraudeurs a explosé avec une course de 36 verges et par la suite, il a rejoint Charles Therrien pour un majeur, créant l'égalité 42-42.

Daigneault le héros

Avec 5:30 à jouer au dernier quart, Nicolas Daigneault a joué les héros en inscrivant le dernier touché de la rencontre sur une course de 80 verges. Philippe Boyer a brillé en réussissant sept convertis en autant d'occasions.

Pour l'entraîneur Benoît Amos, il s'agissait d'un premier Bol d'Or en cinq tentatives. «En début de saison, avec l’équipe que nous avions en main, notre but ultime était de venir ici et de remporter ce Bol d’Or. Nous avons travaillé très fort et avons réussi! Je suis très fier de mon équipe.»

Pour sa part, Pierre-Luc Ménard, directeur du Centre sportif et du sport étudiant au Collège Laval, considère que cette conquête du Bol d'Or est un bel accomplissement pour le programme de football des Maraudeurs.