Les Vikings accueillent les finales de la Ligue Montréal-Métro

Les Scorpions de Laval, bantam, croiseront le fer avec les Spartiates de Saint-Laurent.

FOOTBALL. Laval sera le théâtre des finales de la Ligue Montréal-Métro les 5 et 6 novembre.

Publicité

Les Vikings de Laval-Nord accueilleront les meilleures formations du circuit. «Nous sommes heureux de recevoir cette grande visite. Cela fait partie des festivités de notre 50e anniversaire des Vikings», a fait savoir le président de Football Laval et des Vikings de Laval-Nord, Jean Roberge.

«C'est émouvant pour les équipes de fouler le terrain du stade Raymond-Millar, nommé en l'honneur d'un grand bénévole décédé en janvier dernier», ajoute-t-il.

Sept parties à Laval

Six parties auront lieu aux installations du stade Raymond-Millar (anciennement Roi-du-Nord). Les formations atome (Glizzlis de Boucherville contre les Pirates du Richelieu), moustique (Aigles de Varennes contre les Diablos de Laprairie) et pee-wee (Cougars de Lakeshore contre les Diablos de Laprairie) sauteront sur le terrain le 5 novembre, à 9h, midi et 15h30. Elles tenteront de mettre la main sur la Coupe du Président.

Trois autres finales de la Coupe des Alouettes retiendront l'attention le dimanche 6 novembre dans les catégories atome (Aigles face aux Cougars), moustique et pee-wee (Ti-Cats de Verdun contre Rochesters de Saint-Jean-sur-Richelieu).

Les Blues de Chomedey voudront vaincre les Pirates du Richelieu en finale de la catégorie moustique, dès midi.

Cartier

Par ailleurs, les Dragons de Laval croiseront le fer avec les Diablos de Laprairie en demi-finale de la division 2, dans la catégorie moustique, au parc Cartier, le samedi 5 novembre, à 11h.

Finalement, les Scorpions de Laval visiteront les Spartiates de Saint-Laurent au parc Saint-Laurent au niveau bantam. Au moment d'écrire ces lignes, l'heure et la date n'étaient pas encore connues. Les protégés de Martin Provost ont éliminé les Bulldogs de Sherbrooke par le pointage de 17 à 14 au parc Raymond-Millar à la fin de quatrième quart.

 

Publicité

À lire aussi