Des parents déchirés


Publié le 11 mars 2017

Emma Utuza est entourée par ses deux fils, qui prendront un chemin différent.

©Vincent GRATON

FAMILLE. La mère des frères Harelimana, Emma Utuza, et leur beau-père, Fernando Di Caprio ont le cœur déchiré depuis la signature de Kean avec le Rouge et Or.

Parions qu'ils seront installés dans les gradins sur la ligne de 50 au beau milieu du terrain pour les encourager lorsque les deux frères croisent le fer. Ils feront comme les parents de Peyton et Eli Manning qui portaient un chandail avec une moitié des Colts d'Indiannapolis et des Giants de New York.

«Moi je vais porter un chapeau moitié Rouge et Or, moitié Carabins», souligne fièrement Fernando.

«On commence à s'y faire, admet la mère. Kean voulait être plus autonome et devenir un homme en s'éloignant de la maison. J'aurais été plus inquiète s'il avait décidé de poursuivre sa carrière à Vancouver avec UBC, loin de la maison.

«S’il devait lui arriver quelque chose, une blessure, il serait trop loin à Vancouver pour que je puisse l’aider. Ça va être plus facile à Québec», poursuit-elle.

Mme Utuza s'est dite fière de sa progéniture, ce qu'elle est devenue. Emma et Fernando ont toujours priorisé les études avant le football. Ils se considèrent des parents choyés. «Nos fils étudieront et pratiqueront leur sport qu'ils aiment à un haut niveau, indique-t-elle. Ils prendront chacun leur chemin.

«Nous allons faire des prières pour que mes fils connaissent de bonnes parties», termine Emma Utuza.