Sections

Les Loups amorcent la saison en force

Un duel attendu avec les Maraudeurs du Collège Laval le 9 septembre


Publié le 5 septembre 2017

Les Loups ont réussi leur entrée 2017 avec brio.

©Gracieuseté

FOOTBALL. Les Loups de Curé-Antoine-Labelle ont écrasé les Cactus du Collège Notre-Dame par le pointage de 49 à 7 lors du match inaugural, le 2 septembre, au stade Ray-Millar.

La troupe de Philippe Berthiaume avait un message clair à ses adversaires de la catégorie juvénile: «Il faudra être prêt». Dès le premier jeu de la rencontre, l'entraîneur a commandé un jeu truqué, conduisant au touché d'Anthony Renault qui a franchi 75 verges jusque dans la zone payante.

Les autres majeurs ont été l'œuvre de Benjamin Madran (2), Andrew Dauphin, Antoni Bartelus, Xavier Tremblay et John-Nicky Giraud. Le botteur Alexandre El-Dib a réussi sept convertis. Le quart-arrière Xavier Tremblay s'est illustré, complétant 12 de ses 15 passes. Il a réussi 4 passes de touché et accumulé 303 verges par la voie aérienne.

Si l'attaque a inscrit sept touchés, la défensive a aussi eu son mot à dire. D'ailleurs, l'attaque des Cactus a franchi la ligne de 55 à seulement deux reprises.

Zachary Gauvreau a notamment réalisé un gros jeu avec une interception. «Ce fut un moment décisif de la rencontre, affirme Berthiaume. La défensive a été très agressive.»

Le souhait de l'entraîneur-chef en 2017 est de faire mieux que l'an dernier où les Loups avaient perdu en finale du Bol D'Or contre l'équipe à battre, le Séminaire Saint-François. «Nous avons plusieurs joueurs expérimentés et une équipe équilibrée», analyse celui qui a amorcé une quatrième saison comme entraîneur-chef de la meute.

Rivalité

La rivalité entre le Collège Laval et les Loups est présente depuis quelques années chez les formations de football des catégories cadette et benjamine. Elle pourrait se transporter chez les juvéniles alors que les Maraudeurs ont fait le saut parmi les grands en 2017.

Le premier et seul affrontement entre les deux clubs aura lieu le samedi 9 septembre, à 13h, au Collège Laval.

«Je peux dire que les gars sont excités. Ils sont stimulés et ont bien hâte à ce premier duel», termine Philippe Berthiaume.