Baisse d'inscriptions au hockey mineur pour une cinquième année

Sylvain Lamarre sylvain.lamarre@tc.tc
Publié le 22 octobre 2016

Michel Demers aurait aimé pouvoir compter sur 4000 hockeyeurs en 2016-17.

©Gracieuseté Robert Vallée

MEMBERSHIP. Pour une cinquième année consécutive, Hockey région Laval doit composer avec une légère baisse des inscriptions, ayant passé de 3830 jeunes en 2015-16 à 3700 cette année.

Le président de Hockey Laval, Michel Demers, aurait bien aimé que la médaille d'or remportée par le Canada et Carey Price à la Coupe du monde puisse permettre à son sport d'avoir plus d'inscriptions pour la saison 2016-17 et atteindre le plateau des 4000 hockeyeurs.

Depuis 2012-13, le nombre de hockeyeurs est passé de 4362 à 3700, une diminution de 662 joueurs.

Manque d'infrastructures

Le Courrier Laval a rencontré le grand manitou du hockey mineur pour tenter d’expliquer ce désistement de nombreux jeunes envers notre sport national.

Selon lui, un ensemble de facteurs peuvent être pris en considération, mais il semble que le manque d'infrastructures fait mal au hockey lavallois.

«Nous n'avons pas assez d'heures de glace, affirme-t-il. C'est complètement fou! Nous devons pratiquer à l'extérieur de Laval et les parents ne sont pas prêts à se rendre pour des pratiques à 6h le matin.

«Avec les fermetures des arénas Samson et Saint-François ainsi que des petits pépins rencontrés aux arénas Richard-Trottier et Chomedey, nous avons un grave problème, poursuit-il. Nous sommes très loin de notre ratio. Par chance, nous pouvons compter sur le Complexe Guimond, sauf que ça nous coûte beaucoup d'argent.»

M. Demers a aussi évoqué l'augmentation des inscriptions et le volet scolaire qui attire de nombreux joueurs pour expliquer ce désistement. Il n’a pas caché que la hausse des tarifs est due à la création de postes de conseillers techniques, les augmentations tarifaires de Hockey Québec, l’achat d’heures de glace au privé et la baisse du nombre d’inscriptions.

«Nous n'avons pas le choix d'augmenter les coûts. Ce que les gens ne comprennent pas ou ils ne sont pas assez renseignés, c'est que dans les frais d'inscriptions on retrouve les heures de glace. À Laval, les infrastructures ne répondent pas à la demande», explique-t-il.

Place Bell

M. Demers ne croit pas que l'arrivée de la Place Bell avec les deux glaces communautaires règlera complètement le problème des heures de glace.

«Depuis 2002, il y a urgence d'agir en ce qui concerne les infrastructures déficientes à Laval. Nous avons besoin encore plus de glace», insiste-t-il.

Par ailleurs, il voit d'un bon œil l'arrivée du Rocket. «Ça fait longtemps que nous n'avons pas eu du hockey majeur à Laval. J'espère que le club école des Canadiens de Montréal de la Ligue américaine fera déplacer les gens.»

Il croit que le Rocket pourrait attirer 10 000 spectateurs si les billets (loges et matchs) ne sont pas trop onéreux. «La Ligue américaine attire une moyenne de 5000 personnes par partie. Je suis optimiste que les futurs joueurs des Canadiens devraient en attirer plus.»

Plus de 200 équipes

La saison 2016-17 comptera sur la présence de 204 équipes lavalloises qui évolueront dans les différentes ligues. Les tournois des associations du hockey mineur de Monteuil, Delta, l'Express, Saint-François et Saint-Vincent se dérouleront du 10 au 30 décembre. Le Tournoi novice Delta soulignera son 30<+>e<+>

anniversaire tandis que le Tournoi pee-wee Yvon-Chartrand soufflera sur 45 bougies. L'association féminine tiendra son tournoi annuel du 1<+>er<+> au 12 décembre et le Tournoi midget de Laval-Nord aura lieu du 6 au 19 février.

Jeux du Québec

Les formations bantam AAA (masculin) et bantam AA (féminin) participeront à la 52<+>e<+> édition de la Finale provinciale des Jeux du Québec qui se déroulera du 24 février au 4 mars, à Alma.

Championnats

La saison se terminera avec les finales des Championnats régionaux Coupe Banque Scotia. On connaîtra alors l'identité des équipes championnes du simple lettre de la Ligue Laval le 2 avril. Celles-ci représenteront la ville aux Championnats interrégionaux dans les régions de l'Abitibi et des Laurentides, du 7 au 9 avril.

Les Championnats régionaux se poursuivront pour les équipes double lettre jusqu'au 9 avril et détermineront les formations d'ici qui participeront à la Coupe Dodge. Les équipes féminines auront rendez-vous en Estrie du 13 au 16 avril, tandis que les formations masculines seront accueillies par la région de Montréal, du 19 au 23 avril.