Édith D'Astous-Moreau rafle l'argent en Saskatchewan

Sylvain Lamarre sylvain.lamarre@tc.tc
Publié le 16 novembre 2016

Édith D'Astous-Moreau a été solide devant la forteresse d'Équipe Québec des moins de 18 ans.

©Matthew Murnaghan/Hockey Canada

HOCKEY FÉMININ. La gardienne de but lavalloise Édith D'Astous-Moreau a largement contribué à la conquête de la médaille d'argent d'Équipe Québec au Championnat canadien des moins de 18 ans, tenu à Regina, du 9 au 13 novembre.

L'athlète de Duvernay a connu un parcours presque parfait. Elle s'est inclinée 4 à 1 devant la puissante formation de l'Ontario Rouge en grande finale. Il s'agissait d'une dixième médaille d'or pour cette équipe en 11 ans.

La médaillée d'argent a blanchi ses rivales au premier tiers. Elle a reçu 33 lancers des Ontariennes qui ont trompé sa vigilance à 3 reprises au deuxième vingt. Les deux équipes ont enfilé l'aiguille une fois au troisième tiers.

«Je suis satisfaite de notre médaille d'argent, même si nous voulions gagner la médaille d'or, souligne Édith D'Astous-Moreau. L'an dernier, nous avions terminé en cinquième place. Cette année, l'esprit d'équipe était incroyable.»

«Nous sommes satisfaits de notre performance pour l’ensemble de la compétition, mentionne par voie de communiqué l’entraîneur-chef, Daniel Continelli. Nous formions une équipe qui a représenté le Québec de la meilleure façon, que ce soit sur la glace ou à l’extérieur de la patinoire. Nous n’avons pas capitalisé sur nos chances en avantage numérique lors du deuxième engagement, contrairement à nos adversaires. La rencontre a basculé à ce moment.»

Parcours admirable

Édith a conduit le Québec au match ultime. Elle a permis à son équipe de triompher 6 à 2 devant l'Alberta, 4 à 3 contre la Colombie-Britannique et 3 à 0 face à l'Ontario Bleu. En 4 joutes, elle a accordé 6 buts sur 117 lancers.

«J'ai démontré beaucoup de constance durant le tournoi. Ce fut difficile pour moi physiquement et mentalement de disputer quatre parties en si peu de jours. J'étais moins efficace en finale», analyse-t-elle.

Édith s'est dite satisfaite de ses parties contre la Colombie-Britannique où elle a reçu 40 tirs et bien entendu de son blanchissage en demi-finale.

«Il fallait vraiment gagner contre la Colombie-Britannique pour ne pas affronter l'Ontario Rouge en demi-finale», précise celle qui en était à un dernier Championnat canadien avec Équipe Québec des moins de 18 ans.

Direction Ottawa

Édith, qui a joint les rangs des Wildcats juniors de Nepean dans la PWHL, poursuivra donc sa saison avec la formation ontarienne.

«J'aime bien ce circuit. Sur les ondes de TSN, on l'a qualifié de meilleure ligue de hockey féminin au Canada. Je reçois beaucoup de lancers et ça me plaît», raconte-t-elle.

Championnat mondial

Le Championnat canadien permet aux recruteurs de Hockey Canada d'évaluer les candidates qui porteront le chandail orné de la feuille d’érable au Championnat mondial de hockey sur glace féminin des moins de 18 ans, présenté en République tchèque en janvier prochain.

Édith D'Astous-Moreau a-t-elle gagné des points? La principale intéressée croit en ses chances de percer l'alignement. Toutefois, elle souligne qu'elle n'a aucun pouvoir de décision. «Mon rôle est d'arrêter les rondelles», termine-t-elle sagement.

Après la saison en Ontario, la hockeyeuse de Duvernay prendra le chemin de l'Université de Syracuse où elle poursuivra des études en architecture.