Le Rousseau-Royal passe au deuxième tour


Publié le 23 février 2017

Alexis Shank a cédé 2 fois sur 37 tirs, savourant son troisième gain des séries.

©Vincent GRATON Archives

HOCKEY MIDGET AAA. Le Rousseau-Royal de Laval-Montréal a remporté la série huitième de finale en cinq matchs, éliminant les Phénix du Collège Esther-Blondin par le compte de 3 à 2, le 22 février, à Lachenaie.

Kevin Ricci, William Monzione et Adam Fiore ont fait scintiller la lumière rouge au premier vingt, permettant à la troupe d'André Wilsey d'accéder à la deuxième ronde des séries éliminatoires de la Ligue de hockey midget AAA.

«Les gars ont amorcé la partie avec confiance, souligne André Wilsey. Je savais qu'il restait encore beaucoup de temps. Ils ont tenu le coup.

«Nous avons plusieurs blessés. Malgré tout, les gars se sont regroupés. Le but du substitut Fiore a été très important», poursuit-il.

Les réjouissances seront de courte durée puisque Laval-Montréal reprendra le collier en visitant les Commandeurs, à Lévis, le vendredi 24 février, dès 19h30, et le dimanche 26 février, à 14h. Le premier affrontement à la maison aura lieu le vendredi 3 mars, à 19h, à l'aréna Fleury, dans l'arrondissement Montréal-Nord.

«Ce sera un beau défi pour nous d'affronter les Commandeurs de Lévis qui comptent sur une défensive stable et une équipe robuste, affirme le mentor. Ils viennent d'éliminer les Lions du Lac Saint-Louis. Nous y allons un match à la fois.»

Shank intraitable

Le Rousseau-Royal ne l'a pas eu facile en première ronde des séries. Les Phénix ont dirigé 28 tirs lors des 2 dernières périodes sur le gardien Alexis Shank, tandis que Laval-Montréal obtenait 8 tirs, dont 1 seul au dernier tiers.

Christopher Farmer a donné la frousse aux visiteurs. Il a déjoué à 2 reprises Shank, qui a repoussé 35 des 37 lancers. Farmer a bien failli faire renaître les Phénix de ses cendres.

Fait inusité, Shank a gagné les trois rencontres sur la route. «Alexis s'est avéré le meilleur joueur des deux équipes dans cette série, stipule-t-il. Notre gardien nous a donné des chances de gagner à chaque partie.»

Wilsey a aussi vanté le brio de ses joueurs en défensive et en désavantage numérique. Laval-Montréal a menotté trois des meilleurs pointeurs de la ligue en limitant leur production à l'attaque. D'ailleurs, un seul a réussi à faire bouger les cordages, soit Xavier Parent qui a récolté deux buts et trois passes. Shank a blanchi Samuel Poulin (6 passes) et Anthony Morin (1 passe).