La machine est en marche pour découvrir le Rocket


Publié le 20 mars 2017

On retrouve une publicité du Rocket de Laval sur les bandes de tous les arénas de Laval.

©Vincent Graton

HOCKEY. Dès le dévoilement des couleurs du Rocket de Laval, la grosse machine du marketing des Canadiens de Montréal a procédé au lancement d'une vaste campagne publicitaire de son club-école de la Ligue américaine de hockey (LAH).

«Nous voulons faire connaître notre nouveau produit, a fait savoir d'entrée de jeu le président de la Place Bell, Vincent Lucier, sans toutefois dévoilé le montant investi. Nous voulons être dans la communauté.»

Depuis le début de février, les publicités sont omniprésentes sur le territoire lavallois. D'abord, on les retrouve sur les bandes des arénas de la municipalité ainsi qu'au Complexe sportif Guimond. Ils sont aussi sur des panneaux géants aux abords des autoroutes.

«Nous sommes présents un peu partout dans les médias, ajoute-t-il. Nous avons des ententes avec nos partenaires. Nous annonçons à la radio, dans les journaux, dont le Courrier Laval.»

Abonnements

Toujours selon M. Lucier, la vente d'abonnements de saison connaît du succès. Encore là, le président de la Place Bell n'a dévoilé aucun chiffre. «Nous ne nous sommes pas fixés d'objectifs, avoue-t-il. Tout est nouveau. Toutefois, on s'attend à ce que les gens se déplacent pour venir voir le Rocket.

«La première rangée P1 a été toute vendue. Il reste encore de bonnes places», insiste-t-il.

M. Lucier s'est dit surpris que le forfait Flex20 soit le moins populaire. «C'est une bonne nouvelle quand même, car les gens préfèrent acheter un abonnement de saison plutôt que 20 parties, précise le président. Je crois que le forfait Flex20 est un produit à découvrir pour les amateurs de hockey.»

Les IceCaps de St-Johns comptent sur des assistances de 6000 spectateurs, ce qui a fait dire à M. Lucier que si le Rocket attirait le même nombre de partisans il serait très heureux.

Pour sa part, le directeur général, Geoff Molson indiquait lors du point de presse de janvier qu’il serait déçu si les ventes d’abonnements de saison du Rocket se situaient en bas de 3000 ou 4000, soit la moyenne des autres équipes de la LAH.

Chandails

Par ailleurs, le Rocket a annoncé avoir reçu les deux premiers chandails de la formation, le rouge et le blanc, le 2 mars. Claudia Richard, la petite fille du Rocket, a d'ailleurs présenté les uniformes sur le site Web. La compagnie CCM confectionne les chandails.