Larry Carrière veut développer une culture gagnante avec le Rocket

Larry Carrière connaît bien la recette gagnante. Il a remporté trois fois laCoupe Calder.

HOCKEY.  Le nouveau directeur général du Rocket de Laval, Larry Carrière, a la ferme intention de présenter une équipe gagnante aux partisans.

Publicité

Il  veut développer une culture gagnante avec les jeunes, les vétérans et les entraîneurs.  Il connaît la recette puisqu'il a remporté à trois reprises la coupe Calder avec les Bears de Hershey (2006, 2009 et 2010), la filiale des Capitals de Washington.

Intérêt pour les vétérans

L'implantation du club-école des Canadiens de Montréal dans la municipalité du maire Demers fait en sorte que son travail sera facilité. «Je crois que les vétérans voudront jouer ici, admet sans détour Carrière lors d’un point de presse à la Place Bell, le nouveau domicile de la relève du CH. Les gens de hockey veulent jouer à Laval. Ils savent que les partisans sont des passionnés de hockey et qu'ils seront derrière eux.»

Le directeur général adore le nom du Rocket et il souhaite que les joueurs aient autant de passion qu'avait Maurice Richard. «Nous allons présenter une équipe avec un bon mélange de vétérans et de recrues avec du caractère. Les vétérans pourront aider nos jeunes sur la glace et à l'extérieur.»

Une priorité

Carrière sait que les partisans voudront s’identifier à des joueurs francophones. Il jure que l’organisation travaille déjà en ce sens. D'ailleurs, plusieurs Québécois ont été invités à prendre part au camp d'évaluation.

«Les joueurs francophones sont une priorité pour nous. Chaque fois que nous avons la chance d’en repêcher ou d’en acquérir un par une transaction, on le fait», poursuit-il.

Développement

Carrière a utilisé un discours similaire à Lefebvre en refusant d’identifier le développement comme un problème chez le club-école.

«On a pu développer beaucoup de joueurs et d’autres s’approchent de la LNH. Les ressources sont là pour aider les jeunes avec les entraîneurs de l’équipe et ceux du développement comme Martin Lapointe, Rob Ramage et Francis Bouillon.»

Camp de développement

Le Canadien a invité 42 jeunes à son camp de développement annuel, qui se tiendra du 2 au 5 juillet, au Complexe sportif Bell de Brossard.

Les sept joueurs sélectionnés lors du repêchage 2017 de la LNH, présenté les 23 et 24 juin à Chicago, seront présents, incluant le choix de premier tour des Canadiens, Ryan Poehling.

Évidemment, Sylvain Lefebvre et Larry Carrière auront les yeux grands ouverts pour scruter à la loupe les faits et gestes des espoirs.

La liste des invités au camp de développement regroupe 21 espoirs repêchés par l'organisation, 6 joueurs obtenus à titre de joueurs autonomes, ainsi que 15 joueurs invités, dont les Québécois Alexandre Alain (Armada de Blainville-Boisbriand), Alexandre Goulet (Tigres de Victoriaville), Maxime Fortier (Mooseheads de Halifax) et Jordan Boucher-Gould (Université Clarkson).

Capitaine

Qui sera le capitaine du Rocket? Pour la direction, il est encore beaucoup trop tôt pour se prononcer, mais le poste est vacant. Max Friberg, qui campait le rôle de capitaine en 2016-17, a décidé de quitter le club-école des Canadiens. Il a signé un contrat avec le Frölunda HC, en Suède.

 Autre texte à lire:  Retour au bercail pour Sylvain Lefebvre.

Publicité

À lire aussi