L’athlétisme sauve les meubles pour Laval

Publié le 25 juillet 2016
Ashley Germain, qui a remporté l’or à l’heptathlon, le bronze en saut en longueur et l’argent au relais 4x100 m, a été choisi comme porte-drapeau pour les cérémonies de clôture. (Photo TC Media – Marco Brunelle)

JEUX DU QUÉBEC. C’est avec une récolte de 19 médailles, dont 16 remportées en athlétisme, que la délégation lavalloise reviendra de la 51e finale des Jeux du Québec qui ont eu lieu à Montréal du 17 au 25 juillet.

«Nous savions que nous avions plusieurs bons athlètes en athlétisme, mais c’est quand même une belle surprise pour nous, considérant que nous n’avons pas de piste d’athlétisme de qualité sur le territoire lavallois, a expliqué le chef de mission Joël Savoie. Il faut lever notre chapeau aux Dynamiques de Laval qui réussissent à former de bons athlètes.»

Côté performance, Tatiana Aholou a décroché trois médailles d’or (100 m, 100 m haies et saut en longueur) et une d’argent (relais 4x100 m) en plus de fracasser un record des Jeux au saut en longueur grâce à un bond de 6,00 mètres. L’ancienne marque était de 5,60 mètres.

Ashley Germain a également connu de bons Jeux en remportant l’heptathlon de façon assez convaincante. Elle a gagné six des sept épreuves comprises dans l’heptathlon. Elle a ajouté le bronze au saut en longueur et l’argent au 4x100 mètres. C’est d’ailleurs elle qui a été choisie comme porte-drapeau.

«Ce fût un choix difficile puisque nous avions deux athlètes au sommet de leur sport, mais notre choix s’est arrêté sur Ashley qui a non seulement obtenu de bonnes performances, mais a également su être une coéquipière exemplaire. Elle a agi comme leader de l’équipe.»

Autres médaillés

Clémence Larochelle a décroché l’or au saut à la perche et l’argent au pentathlon. Samuel Musto est monté sur la plus haute marche du podium en saut à la perche, en plus de mériter le bronze au 100 m haies. Son coéquipier Emanuel Désilets a pour sa part gagné la médaille d’argent au 100 m haies. Soufiana Tirera a quant à elle mis la main sur trois breloques de bronze, soit au triple saut, au saut en longueur et au saut à la perche. Maria Thibault a décroché l’argent au saut à la perche ainsi qu’au relais 4x100 m, Victoria Murphy était également du relais 4x100 m. Anne-Marie Gagnon a ajouté une médaille de bronze à la collection lavalloise au lancer du marteau.

Les trois autres médailles de la délégation ont été gagnées au premier bloc. L’équipe féminine de soccer a remporté la médaille d’argent. En golf, William Duquette et Charles-Olivier Moreau ont uni leurs efforts pour mériter le bronze à la compétition de deux balles, meilleures balles. En cyclisme, Antoine Dalterio s’est couvert de bronze lors du critérium.

Quelques déceptions

La région lavalloise a vécu son lot de déceptions lors de ces Jeux du Québec, alors que plusieurs athlètes ont terminé au pied du podium, mais le chef de mission préfère parler de concours de circonstances.

«Les Jeux du Québec ne sont pas comme les Championnats provinciaux, les athlètes doivent performer dans des conditions particulières (coucher en groupe dans des classes, présence des médias). Dans certaines disciplines, il ne manquait pas grand-chose pour qu’on joue pour l’or.»

L’équipe masculine de soccer était à 20 minutes d’une participation au match pour l’obtention de la médaille d’or, mais elle s'est contentée du match pour le cinquième rang.

En softball, les Lavalloises se dirigeaient vers une médaille avec une manche et demie à jouer, mais le vent a changé de côté et la défaite fut fatale.

Sports à développer

En natation, les nageurs de Laval n’ont pas été en mesure de se tailler une place sur le podium. Même se qualifier pour la finale a été ardue. «Natation Laval se penche sur la question parce que le bassin de nageurs qui se tournent vers la compétition est assez faible à Laval, a continué Savoie. Le complexe aquatique va aider, mais il faut faire un travail de recrutement.»

En cyclisme, les Lavallois ont remporté une seule médaille pourtant le club des Espoirs de Laval est un exemple à suivre au Québec.

«Les régions environnantes n’ont pas de club cycliste, alors les Laurentiens et les Montréalais viennent s’entraîner sous les couleurs des Espoirs, mais aux Jeux, ils représentent leur région natale. Pour mieux évaluer leur travail, il faudrait rassembler tous les athlètes qui proviennent du club.»

Alma recevra les Jeux d’hiver-2017 tandis que Thetford Mines sera l’hôte des Jeux d’été-2018.