Du Japon à Alma pour Émilia Cabrera

Elle goûtera à ses troisièmes Jeux du Québec

Émilia Cabrera-Mallette en sera déjà à ses troisièmes Jeux.

TENNIS DE TABLE. Après avoir effectué un stage d'un mois au Japon en 2015 et 2016, la jeune pongiste Émilia Cabrera-Mallette est prête à participer à ses troisièmes Jeux du Québec, à Alma.

Publicité

Âgée de 13 ans, l'athlète de Vimont a été surclassée et sera en action dans la catégorie des moins de 18 ans. «Mon objectif est de gagner la médaille d'or, mais les filles sont très bonnes», souligne sagement la porte-couleurs du Club de tennis de table Réflexe de Laval qui était présente aux Jeux de Saguenay (2013) et Drummondville (2015).

«C'est toujours un <@Ri>challenge<@$p> pour moi de me mesurer aux plus fortes», enchaîne-t-elle.

Japon

Émilia a la ferme intention de se servir de son expérience vécue en sol japonais, où elle a côtoyé les meilleures au monde, pour monter sur le podium au Lac-Saint-Jean.

«Au Japon, j'ai amélioré ma technique, car on étudiait tous les détails. Avant, je ne pliais pas assez mes jambes. Je peux dire que maintenant je les plient.»

Elle considère qu'elle est beaucoup plus rapide et est définitivement une joueuse améliorée.

Gérer le stress

À sa troisième présence aux Jeux du Québec, Émilia adore l'esprit qui se dégage de cet événement sportif d'envergure. «C'est comme si nous étions aux Jeux olympiques. Nous voyons des athlètes des autres sports et de partout au Québec.»

Elle réalise qu'elle est capable de mieux gérer son stress qu'à ses débuts à l'âge de neuf ans aux Jeux de Saguenay, en 2013. «Même si je tire de l'arrière dans une manche, je sais que je peux gagner. Je contrôle mieux mes émotions», conclut-elle.

 

Publicité

À lire aussi