Roseline sollicite les Lavallois pour l'obtention des Jeux du Québec


Publié le 6 février 2017

Tout comme Roseline Filion, Kimberly Beauvais et William Benoit appuient la candidature de Laval pour les Jeux du Québec 2020.

©Mario Beauregard

FINALE PROVINCIALE. Roseline Filion était de passage au Carrefour Laval, le lundi 6 février, pour recueillir des signatures afin de mousser la candidature de la municipalité en lice pour l'obtention de la 55e Finale des Jeux du Québec, à l'été 2020.

Double médaillée olympique des Jeux de Londres 2012 et Rio 2016 en plongeon, Roseline est la porte-parole de cette campagne visant à amasser 75 000 signatures. Du même coup, la jeune retraitée en a profité pour se prêter à une séance de signature d'autographes.

«C'était important pour moi de redonner à la communauté, de m'impliquer pour les Jeux du Québec, souligne Roseline Filion. C'est chez nous et c'était facile de dire oui.

«Laval est une communauté sportive. Avec l'arrivée du Rocket et le futur Complexe aquatique, elle aura les infrastructures pour accueillir cette compétition d'envergure. Cela fait du sens d'amener les Jeux à Laval», poursuit l'Olympienne.

Elle est sûre que la population répondra en grand nombre et que l'objectif sera atteint.

«Tous les Lavallois sont invités à signer la pétition en ligne au www.2020.laval.ca pour démontrer à Sports Québec que Laval est la région qui peut organiser un événement d’une telle envergure», souligne Philippe Dutin, régisseur à la Ville.

«D’ici septembre 2017, Laval doit démontrer qu’elle a l’appui de 75 000 citoyens. Ce chiffre a été fixé par le comité de candidature mis en place en novembre dernier, souhaitant qu’au moins 20 % de la population lavalloise acceptent la tenue d'un tel événement, pour ainsi faire valoir sa candidature auprès de Sports Québec», enchaîne-t-il.

Roseline Filion est la porte-parole des Jeux du Québec à Laval à l'été 2020.

©Mario Beauregard

Les Jeux accueillent plus de 3500 athlètes provenant des 19 régions de la province, ce qui en fait le plus important rassemblement sportif québécois.

Le départ en autobus, dormir dans les dortoirs, manger à la cafétéria, compétitionner, flâner dans le village, porter des vêtements aux couleurs de sa région, sont des souvenirs gravés à jamais dans la mémoire de Roseline. «Ce sont comme des Jeux olympiques pour les jeunes», insiste-t-elle.

Retombées

Pour la ville hôtesse, 135 000 visiteurs seront à Laval et on parle de retombées avoisinant les 12 M$. Les cérémonies d'ouverture et de fermeture pourraient avoir lieu à la Place Bell et le futur Complexe aquatique accueillera les épreuves de natation. Que de souvenirs

Il y a déjà 20 ans, Roseline Filion a défendu les couleurs de la région de Laval en plongeon à la Finale des Jeux du Québec de la MRC des Chutes-Chaudière.

«J'avais neuf ans quand j'ai participé aux Jeux et je conserve d'excellents souvenirs, affirme-t-elle. Cela m'a ouvert sur les autres compétitions, nationales et internationales.

Roseline est d'avis que ce rendez-vous multisports québécois représente un moment unique dans la vie des jeunes athlètes, voire une étape souvent déterminante auprès de ceux qui rêvent un jour de performer sur la scène internationale.»

Jeux olympiques

Les Jeux accueillent plus de 3500 athlètes provenant des 19 régions du Québec, ce qui en fait le plus important rassemblement sportif québécois.

Le départ en autobus, dormir dans les dortoirs, manger à la cafétéria, compétitionner, flâner dans le village, porter des vêtements aux couleurs de sa région, etc. sont gravés à jamais dans la mémoire de Roseline. «Ce sont comme des Jeux olympiques pour les jeunes», insiste-t-elle.

Retombées

Pour la ville hôtesse, 135 000 visiteurs seront en ville et on parle de retombées avoisinant les 12 M$. Les cérémonies d'ouverture et de fermeture pourraient avoir lieu à la Place Bell et le futur Complexe aquatique accueillera les épreuves de natation.