Antonio Ribeiro veut ouvrir les portes du foot professionnel

Laval accueillera le camp d'évaluation en 2018

Freddy Moojen et Antonio Ribeiro attendent les jeunes adeptes du ballon rond au camp de repêchage.

DÉVELOPPEMENT. Antonio Robeiro, le nouveau directeur technique du Club de soccer Delta, et son ancien coéquipier avec l'Impact de Montréal Freddy Moojen organisent un camp annuel de repêchage au mois de mai.

Publicité

Le camp de sélection-combine Ribeiro-Moojen accueille de nombreux entraîneurs d'universités américaines et canadiennes qui sont à la recherche de bons joueurs en sol canadien. Le recrutement aura lieu les 20 et 21 mai pour les gars et les 27 et 28 mai pour les filles, à Pierrefonds.

Cette activité intensive, unique en son genre au Québec, est destinée aux meilleurs joueuses et joueurs de soccer de la province, de 15 à 21 ans. Ces derniers devront démontrer leurs multiples talents afin de mériter une bourse d’études aux États-Unis ou au Canada.

«Depuis 2012, nous offrons la chance aux jeunes joueurs de soccer de se faire remarquer. C'est comme les combines au football américain», précise-t-il.

Au cours des 3 dernières années, 69 filles et 53 garçons ayant pris part à ce camp ont obtenu une bourse d'études et joué pour une université américaine.

Cette bourse permet aux jeunes sélectionnés de se doter d’un diplôme universitaire dans le domaine de leur choix, tout en continuant de performer au soccer au niveau élite.

«Quand tu joues avec une équipe de soccer universitaire américaine, tu augmentes tes chances d’être repêché par une équipe de la MLS ou les autres ligues professionnelles nord-américaines», confie l'ancien porte-couleurs de l'Impact de Montréal.

Joueurs de l'extérieur

Outre les jeunes Québécois, des talents provenant de l'extérieur du pays se sont inscrits. Le camp accueillera trois Français, deux Marocains et huit Brésiliens. Ribeiro attend entre 60 et 80 garçons ainsi qu'une cinquantaine de filles.

«J'espère qu'il y aura beaucoup de joueurs de Laval, rêvant de poursuivre leur carrière universitaire, qui viendront à notre camp d'évaluation», mentionne Ribeiro.

Laval en 2018

Le camp de soccer se tiendra à Laval, en 2018. «J'espère que les clubs de Laval enverront leurs joueurs, indique-t-il. Certaines personnes pourraient bouder par jalousie.

«C'est une chance unique pour les joueurs et les directeurs techniques. Si les jeunes obtiennent des bourses d'études aux États-Unis ou au Canada, c'est le directeur technique qui prendra tout le crédit», termine-t-il

Publicité

À lire aussi