De la grande visite au Complexe sportif Bois-de-Boulogne

Octavio Zambrano et son équipe nationale

Octavio Zambrano dirigera quelques entraînements au Complexe sportif Bois-de-Boulogne.

SOCCER. Dès le 5 juin, l'équipe nationale masculine de soccer de l'entraîneur Octavio Zambrano participera à un camp de préparation au Complexe sportif Bois-de-Boulogne.

Publicité

Les amateurs de soccer pourront voir à l'œuvre les meilleurs joueurs au pays, dont Patrice Bernier. La troupe de Zambrano s'entraînera en prévision d'une rencontre amicale contre le Curaçao au Stade Saputo, le 13 juin.

L'entraîneur Zambrano était de passage à Laval, le 1er juin, dans le cadre de la conférence de presse de la Fédération de soccer du Québec, annonçant les grandes lignes de la saison 2017.

«Nous avons le parfait mélange d’expérience et de jeunesse dans cette équipe, a affirmé l’entraîneur-chef. Nous avons hâte de voir comment les joueurs se comporteront sur le terrain. Avec ce camp, nous avons la chance d’observer les joueurs pour la Gold Cup de la CONCACAF, mais aussi les jeunes qui font partie de nos plans à long terme.»

Cinq joueurs de l'Impact

Zambrano a retenu un total de 27 joueurs, dont 5 porte-couleurs de l'Impact de Montréal, soit Anthony Jackson-Hamel, Wandrille Lefèvre, James Pantemis, Patrice Bernier et Maxime Crépeau.

Le milieu québécois Samuel Piette a aussi été appelé, tout comme des joueurs établis tels Cyle Larin et Will Johnson, de l’Orlando City SC, ainsi que Tosaint Ricketts, du Toronto FC.

Chant du cygne

Pour Patrice Bernier, il pourrait s'agir de sa dernière joute sur la scène internationale devant ses partisans. L'entraîneur optera sans doute pour lui de le nommer capitaine.

«Patrice Bernier est une personnalité forte qui a représenté plusieurs fois le Canada et démontré sa valeur, souligne le sélectionneur. Il peut aussi aider nos jeunes joueurs qui cherchent à gagner leur place au sein de l'équipe nationale. Il n'a pas été choisi pour une question de marketing.»

Zambrano a d'ailleurs vanté les qualités du vétéran de 37 ans, qui prendra sa retraite au terme de la saison. «Patrice est toujours à la bonne place. Il passe bien le ballon, ne perd pas d'énergie inutilement. Il ne place pas ses coéquipiers sous pression. Patrice fait une bonne transition de la balle défense attaque.»

Grandes ambitions

Embauché en mars dernier, Zambrano est sous contrat jusqu'en 2021. Il a la ferme intention de faire passer l'équipe canadienne de soccer à l'échelon supérieur au cours de son mandat. L'Équatorien souhaite pouvoir qualifier sa troupe pour la Coupe du monde 2022 au Qatar. «Ce n'est pas le talent qui manque au Canada», soutient celui qui n’aurait jamais accepté ce défi s’il n’avait pas été convaincu de la qualité des joueurs.

Ballou convoité

Pour atteindre cet objectif, il doit convaincre de jeunes joueurs talentueux, dont Ballou Jean-Yves Tabla, la vedette de l’Impact. Le jeune athlète de 18 ans se retrouve devant un dilemme. Il devra choisir entre le Canada et son pays natal, la Côte d'Ivoire.

«Nous avons eu une importante réunion, amicale et franche, avoue Zambrano. Et nous continuons d’échanger des messages. Je ne veux pas trop lui mettre de pression. Il est tiraillé de plusieurs côtés. Je pense que nos chances de le convaincre sont bonnes. Nous serions bénis de l’avoir.»

Des fleurs pour l'Impact

Lors de la conférence de presse, le sélectionneur de la formation nationale a félicité l'Impact de Montréal et la Fédération pour le développement des joueurs. «J'ai vu les moins de 15 ans de l'Académie de l'Impact jouer à Toronto. Les joueurs du Québec ont une identité. Ils sont agréables à voir.»

Il s'est dit choyé d'évaluer tout ce talent au Canada. M. Zambrano devra choisir entre 18 et 20 joueurs qui enfileront l'uniforme unifolié, le 13 juin. Canada Soccer identifiera à la mi-juin les joueurs qui participeront à la Gold Cup, du 7 au 26 juillet, aux États-Unis.

Publicité

À lire aussi