Tour du silence: la Ville lance le projet «Jessica» pour accroître la sécurité routière

Sylvain Lamarre sylvain.lamarre@tc.tc
Publié le 21 mai 2015
David De Cotis (au centre) a annoncé une mesure prise par la Ville pour la sécurité des citoyens.
Vincent Graton

SÉCURITÉ. David De Cotis, vice-président du comité exécutif, faisait partie des 250 personnes à prendre le départ du 6e Tour du silence, au Centre de la nature, le 20 mai.

M. De Cotis a profité de l'occasion pour annoncer une mesure prise par la Ville. D'ailleurs, le comité exécutif a adopté récemment une résolution visant à doter de protections latérales sa flotte de véhicules lourds.

«Reconnaissant le rôle de premier plan que joue l’administration municipale dans la sécurité de ses citoyens, nous dotons notre flotte de ces dispositifs contribuant à protéger les piétons et les cyclistes contre le risque de glisser sous les côtés de ces véhicules», précise l'élu qui a assuré sa présence pour les prochaines années à cette activité.

Projet Jessica

Cette résolution s’inscrit dans le cadre de la Campagne Jessica, une initiative lancée par la famille de Jessica Holman-Price, une jeune Montréalaise décédée en 2005, à Westmount, après avoir été écrasée par les roues d’un camion de déneigement. À sa mémoire, la famille de la jeune fille a lancé cette campagne, dont l’un des objectifs est d’accroître la sécurité routière.

Le Club de vélo Détente de Laval, avec en tête la coordonnatrice de l'activité Nancy Douville, a tenu cette randonnée de 21 km dans les rues de la municipalité.

Les participants avaient tous une raison bien à eux d'y prendre part, que ce soit la mort d'un proche en vélo, un accident dont ils ont été victimes ou tout simplement des difficultés dans la cohabitation avec les automobilistes.

L'objectif du Tour du silence est de sensibiliser la population à l'importance du partage de la route et surtout tenter d'éviter les accidents qui peuvent être fatals.

«Tous les cyclistes réunis ont roulé en silence, escortés par des policiers. Des arrêts symboliques étaient effectués à quelques endroits, afin d'honorer la mémoire de défunts cyclistes», de conclure M. De Cotis.

Un autre texte à lire: Un 6e tour du silence à Laval.