Sections

Attention aux feux de cuisson!

Semaine de la prévention des incendies


Publié le 11 octobre 2017

L'incendie de la 100e Avenue, à Chomedey, a débuté sur la cuisinière, occasionnant des milliers de dommages aux biens matériels.

©Photo Service de sécurité incendie de Laval

SÉCURITÉ. Le 3 octobre, une résidence de Chomedey a été ravagée par les flammes, causées par des aliments sur la cuisinière. Durant la Semaine de la prévention des incendies, qui se tient jusqu'au 14 octobre, on veut justement interpeller les Lavallois pour que des situations du genre ne se reproduisent plus.

Articulés sur le thème «La prévention, c'est bon! C'est dans la cuisine que ça se passe!» ces sept jours visent à conscientiser les citoyens aux dangers potentiels des feux de cuisson, rappelle le ministère de la Sécurité publique et ses principaux partenaires.

Le Service de sécurité incendie de Laval fait remarquer que l'an dernier, «la principale cause d'incendie sur le territoire était reliée à une surveillance inadéquate d'un appareil de cuisson».

Cette année, d'autres incidents causés par des aliments sur la cuisinière ont tenu les pompiers occupés et entraîné des dommages estimés à plusieurs milliers de dollars.

En mai, deux femmes ont subi des brûlures en sortant un chaudron d'huile en flammes d'une résidence du boulevard Dagenais Ouest. Le mois suivant, c'est une femme de 87 ans qui s'est brûlée au bras et au torse alors que sa manche s'est enflammée en cuisinant. À la mi-août, le 911 a reçu un appel pour un début d'incendie toujours dans la cuisine sur l'avenue du Dorset, à Chomedey, mais les dégâts avaient heureusement été minimes dans ce cas-ci.

Deux semaines plus tard, une maison de la montée du Moulin, à Saint-François, a été endommagée (20 000 $) lorsque deux enfants ont tenté de se préparer de la nourriture.

Conseils

Le Service de sécurité incendie de Laval rappelle d'être prudent dans la cuisine et de toujours fermer le rond si on doit s'absenter, ne serait-ce que pour quelques minutes.

«Si jamais le feu prend dans un chaudron et qu'on est à proximité, on peut mettre le couvercle ou utiliser un extincteur portatif, mais seulement si on a eu une formation [sur le maniement]», indique la chef de la division Prévention, Chantal Bibeau.

Si les flammes ont déjà atteint les armoires de cuisine, il est temps de quitter les lieux et d'alerter les pompiers, insiste Mme Bibeau.

«Dans ces cas-là, il est trop tard pour tenter quoi que ce soit. Il ne faut pas arroser les flammes avec de l'eau, parce que ça risque d'éclabousser et c'est à ce moment que les brûlures surviennent. On rassemble ses proches et on sort à l'extérieur», explique-t-elle, ajoutant que les personnes victimes de brûlures doivent passer par des moments d'atroces souffrances.

Utiliser une minuterie en cuisinant ainsi qu'une friteuse munie d'un thermostat; orienter les poignées des casseroles et poêles vers l’intérieur afin d’éviter qu’un enfant s’y accroche et renverse le contenu; dégager la surface de cuisson et porter des vêtements près du corps sont également des éléments importants pour éviter des incidents malheureux.

Visite dans les casernes

La Semaine de la prévention des incendies se terminera sur l'île Jésus par une visite des neuf casernes du territoire.

Entre 10h et 16h, petits et grands sont conviés à pénétrer dans l'univers des pompiers, afin de recevoir des conseils, assister à des démonstrations et en apprendre encore plus sur les combattants du feu.

Pour en connaître davantage sur les conseils de sécurité reliés à la prévention des incendies ou d’autres sujets de prévention, communiquez avec le Service de sécurité incendie ou visitez le pompiers.laval.ca.