Le maire Demers suggère cinq priorités au ministre des Finances


Publié le 22 mars 2017

Marc Demers, maire de Laval.

©Photo: TC Media – Archives

BUDGET. Le maire Marc Demers a écrit au ministre des Finances du Québec, Carlos Leitão, alors que ce dernier était à attacher les derniers fils du budget 2017 qu'il dévoilera le 28 mars.

Dans une lettre datée du 13 mars, M. Demers y va de cinq suggestions budgétaires inspirées des «priorités incontournables pour l’avenir [du Québec] pour lesquelles il est illusoire de croire que les municipalités puissent y répondre à elles seules», note-t-il.

Logement social

Selon le maire de Laval, le prochain budget provincial devrait comporter un programme quinquennal spécifiquement dédié à la construction de logements sociaux et abordables en appui aux efforts déployés par les municipalités.

À cet égard, il souligne qu'à la fin 2014 ils étaient plus de 40 000 ménages à la recherche d'un logement abordable. Juste à Laval, la liste d’attente pour ce type de logement fait état d'un millier de ménages.

Surverses

«Il faudrait que Québec se joigne aux efforts que le fédéral est prêt à consentir pour qu’ensemble, les trois paliers de gouvernement puissent investir afin que les débordements intempestifs dans nos cours d’eau cessent», souligne le maire Demers au sujet de la délicate question des surverses.

La reconduction du Fonds pour l’eau potable et le traitement des eaux usées demeure prioritaire pour l’ensemble des municipalités bordées par ces cours d’eau, notamment celles de la grande région métropolitaine, appuie-t-il.

Sports et culture

Par ailleurs, Laval joint sa voix à celle de l’Union des municipalités du Québec (UMQ) qui souhaite la création d’un programme dédié aux infrastructures sportives, culturelles et de loisirs.
@ST:A-19 et Cégep
@R:Enfin, les deux dernières requêtes suggèrent une réserve pour le parachèvement de l’autoroute A-19 avec l’aménagement de voies réservées pour le transport en commun et un réinvestissement dans les Cégeps, nommément le Collège Montmorency qui souffre d’un important déficit d’espace, souligne-t-on au passage.

«Nous vous demandons de prévoir dans le budget du gouvernement les fonds nécessaires pour les établissements d’enseignement supérieur qui, tout comme le Collège Montmorency, ont des besoins énormes», termine Marc Demers.