Projet de cohabitation intergénérationnelle: une formule gagnante pour aînés et étudiants

Diane Hameury diane.hameury@tc.tc
Publié le 19 septembre 2015

Yvon Hamel, de la Table de concertation des aînés de Laval (TRCAL), Raynald Adams, conseiller de Renaud et instigateur du projet, Lise Guindon-Rollet, présidente de la Maison des grands-parents de Laval (MGPL), Julie Perrotte, agente de développement pour la MGPL, et Corinne Favier, de la TRCAL, invitent les aînés et étudiants à participer au projet de cohabitation intergénérationnelle.

(Photo TC Media - Diane Hameury)

La Table régionale de concertation des aînés de Laval (TRCAL) et la Maison des grands-parents de Laval se donnent la main pour mener à bien le projet «Cohabitation intergénérationnelle Appart'enance», dont les grandes lignes ont été dévoilées hier, dans les locaux de l'Entraide.

Une invitation sera lancée à travers la soixantaine d'organismes pour aînés, un bassin de plus de 47 000 personnes, afin de trouver des gens de 60 ans et plus qui désireraient héberger un étudiant de niveau collégial ou universitaire pour la durée de l'année scolaire.

L'accueillant, homme, femme ou couple, bénéficiera ainsi d'une présence rassurante et de petits services autour de la maison, tandis que l'étudiant trouvera un toit en retour d'une somme modique par mois. En toile de fond, les participants pourront créer des liens qui rapprocheront les générations, tout en adressant l'isolement des personnes âgées et la difficulté pour les étudiants de se loger.

«Nous avons déjà un accord verbal avec le Collège Montmorency, qui accueille 7390 élèves, dont 800 sont hébergés», rapporte Julie Perrotte, agente de développement et chargée du projet pour la Maison des grands-parents de Laval, ajoutant que ce projet-pilote sera démarré en janvier 2016.

Huit étapes

Huit étapes seront à franchir avant que les aînés ouvrent la porte de leur domicile, dont une rencontre individuelle, une visite du logement, une vérification des antécédents policiers et la signature d'un protocole d'entente. Par la suite, un suivi sera effectué pour s'assurer que tout se passe rondement.

«Le jumelage sera fait selon les intérêts et les affinités», explique Mme Perrotte.

Pour donner un premier élan au projet, le regroupement a été invité à participer à une activité au Collège Montmorency afin de promouvoir la mission de la Maison des grands-parents et sonder l'intérêt des jeunes.

En octobre, il sera ensuite présenté à des aînés dans le cadre d'une rencontre tenue le 15 octobre, à la Place des aînés.

Initiative d'un conseiller

L'implantation d'un tel projet trouve son origine dans une suggestion du conseiller municipal Raynald Adams, responsable des dossiers aînés à la Ville.

«J'ai entendu un reportage à la radio de Radio-Canada qui parlait de colocation intergénérationnelle en France. J'en ai parlé à Corinne Favier (directrice générale de la TRCAL) et 48h plus tard, elle avait déjà trouvé l'organisme porteur du projet et une source de financement!» a expliqué l'élu de Renaud.

Développé dans le cadre de l'Entente spécifique sur l'adaptation régionale pour l'amélioration des conditions de vie des personnes aînées dans la région de Laval, le projet a reçu, plus tôt dans l'année, un soutien financier de la défunte Conférence régionale des élus.

Pour information: 514 240-2180.