Sections

Colin Hunter et l'OSL font vibrer le parc des Prairies


Publié le 3 août 2017

Colin Hunter sera de retour avec l'OSL, le mercredi 9 août, dans Laval-Ouest, à la berge aux Quatre-Vents, dans le cadre des Zones Musicales.

©Photo TC Media - Mario Beauregard

ÉVÉNEMENT. Les quelque 2300 spectateurs assistant au concert hollywoodien de l'Orchestre symphonique de Laval (OSL) ont quitté valeureusement la parc des Prairies sous les éclairs et la musique tonitruante de La Guerre des étoiles, le 2 août, après avoir entendu Colin Hunter redonner voix et vie aux succès de Frank Sinatra.

Apercevant le ciel menaçant après avoir complété le premier mouvement du morceau de choix de la soirée, le ballet Appalachian Spring d'Aaron Copland, le chef Alain Trudel a décidé de livrer immédiatement la célèbre trame sonore de John Williams prévue en finale de programme.

«C'est le 40e anniversaire du film qui a servi de prétexte pour monter ce concert où on fait plaisir à tout le monde, de raconter maestro Alain Trudel. On n'a pas hésité à ajouter des pièces comme West Side Story et Sound of Music, en ouverture, pour ensuite visiter le répertoire de Broadway ayant été porté au grand écran.»

Colin Hunter

Pour l'occasion, le public a pu entendre le crooner Colin Hunter interpréter Come Fly With Me, My Funny ValentineI've Got You Under My Skin, Fly Me to The Moon et l'incontournable New York New York.

Durant cet enchaînement de grands succès, les gens ne cessaient de se regarder et murmurer entre eux, la voix de Colin Hunter ressemblant à s'y méprendre à la légende Sinatra.

«J'ai toujours chanté en face de la radio, découvrant d'abord Tony Bennett, puis les arrangements superbes des pièces de Sinatra, confie Colin Hunter que l'on connaît également comme président fondateur de la compagnie aérienne Sunwing. En 2005, j'ai d'abord commencé à chanter lors de la présentation de nos agents québécois. Puis c'est devenu plus sérieux et ce soir, ce sera ma première fois avec un orchestre symphonique professionnel. Ce sera un beau cadeau et une expérience incroyable!»

Le grand admirateur du Rat Pack (Dean Martin, Sammy Davis Jr et Frank Snatra) fait de fréquents sauts au Québec pour y présenter des tours de chant en hommage à ses idoles. Il est d'ailleurs monté sur des scènes mythiques tel le Blue Note, à New York. À Laval, d'aucuns se souviendront l'avoir vu performer au House of Jazz, boulevard de l'Avenir.

«Après une générale de l'opéra The Wall, dont je dirigeais l'orchestre, j'ai pris mon trombone et je suis allé voir Colin et son groupe qui jouaient quelque part à Montréal, mentionne Alain Trudel. Je lui ai dit qu'on allait faire ça comme dans le bon vieux temps, en jouant ensemble. M. Hunter, c'est la grande classe. Il sonne comme Sinatra!»

Lorraine Desmarais

Remplaçant au pied levé le pianiste devant accompagner Colin Hunter et l'OSL sur les chansons, la célèbre musicienne lavalloise Lorraine Desmarais abondait dans le même sens.

«Je connais Colin Hunter de réputation et c'est sûr que sa voix ressemble à s'y méprendre à Sinatra, de dire la pianiste de jazz qui se produira d'ailleurs avec son trio au House of Jazz de Laval, le 24 août, dans une soirée consacrée aux standards popularisés par Bill Evans. Ce sera un plaisir de jouer avec tout ce beau monde.»

Rappelons que le public aura une deuxième chance d'entendre ce concert le mercredi 9 août, à la berge aux Quatre-Vents, dans Laval-Ouest, sans risque d'orage espérons cette fois.