Sections

13 250 $ pour la Fondation Droit au Talent


Publié le 25 septembre 2017

Au fond, de gauche à droite: Frédéric Desbiens et Daniel Racicot, enseignant et directeur de l’école Poly-Jeunesse, Saul Polo, député de Laval-des-Rapides, Michèle Villemure, présidente de la Fondation Droit au Talent et Jean Habel, député de Sainte-Rose.

©Photo gracieuseté

RELÈVE. La Fondation Droit au Talent a reçu une aide financière de 13 250$ pour poursuivre sa mission entreprise en 2000, soit de favoriser l’accès à un enseignement de la musique, dès le primaire, dans le cadre du programme arts-études dispensé dans les écoles de la Commission scolaire de Laval.

Par la voix des députés de Laval-des-Rapides et Sainte-Rose, Saul Polo et Jean Habel, cette somme a été annoncée le 22 septembre à l'école Poly-Jeunesse, dont l'orchestre s'est illustré à de nombreuses reprises lors de festivals et concours aux États-Unis.

L'argent provient des députés de la région de Laval, ainsi que du reste du gouvernement. Cette contribution permettra de mieux assurer la pérennité des activités de la Fondation qui doit répondre à une demande croissante.

«Les bénéfices de l’apprentissage de la musique ne sont plus à prouver, mais plutôt à rappeler et à valoriser, a déclaré Saul Polo. L’enseignement de la musique favorise le développement et l’expression créative des élèves tant sur les plans culturels et affectifs, que cognitifs et intellectuels.»

«La Fondation permet aux élèves de développer leur esprit d'équipe et d’élargir leur culture générale», d'ajouter Jean Habel.

Michèle Villemure, présidente de la Fondation Droit au talent, a déclaré pour sa part que «les fonds recueillis seront entièrement consacrés à assurer la continuité, l'accessibilité et la qualité» du programme arts-études en musique.