Drogue: une opération policière majeure

Publié le 13 octobre 2016

D’importantes saisies ont été effectuées, notamment à Laval.

©Photo TC Media - Archives

PERQUISITIONS. Quelque 120 policiers ont été déployés le 13 octobre dans le cadre de l’opération « Navire » qui visait à démanteler un réseau de trafic de stupéfiants dans plusieurs villes du Québec, dont Laval. D’importantes saisies ont été effectuées.

Aujourd'hui, la police rapportait 12 arrestations, dont celle d’Edgar Pitre, 69 ans, de Montréal. Parmi les individus arrêtés, huit devaient comparaître au plus tard le 14 octobre, au palais de justice de Montréal. Les autres ont été remis en liberté provisoire.

Ils risquent des accusations de possession de cannabis, de haschich, de cocaïne et de comprimés de méthamphétamine dans le but d’en faire le trafic, ainsi que de complot.

La tête dirigeante présumée de l’organisation, André Jr. Lacombe, 48 ans, de Shawinigan, fait l’objet d’un mandat d’arrestation et est recherché. Les autorités croient qu’il séjourne présentement à l’extérieur du Canada.

Au total, 13 perquisitions ont été effectuées par les policiers, à Montréal, Québec et Notre-Dame-du-Mont-Carmel, alors que des biens infractionnels ont été saisis. Sur le territoire lavallois, la seule information disponible du côté policier est qu'un maître-chien a été demandé pour cette opération.

L’organisation fournissait des cellules criminelles dans plusieurs villes du Québec, en Ontario et au Nouveau-Brunswick.

La police signale que les récentes perquisitions, combinées à celles effectuées en cours d’enquête en octobre 2015 à Montréal, Shawinigan et Mascouche, ont notamment mené à la saisie de près de 400 kilogrammes de haschich, de près de 13 kilogrammes de cannabis et de plus de 175 000 $ en argent canadien.

L’enquête se poursuit et d’autres arrestations et perquisitions pourraient avoir lieu en lien avec ce dossier.

L’opération « Navire » a été effectuée par des agents de la Sûreté du Québec (SQ), de l’Escouade régionale mixte (ERM) de la Mauricie, de la Gendarmerie royale du Canada (GRC), de l’Agence du revenu du Canada (ARC) et de corps policiers municipaux de Montréal, Québec, Laval et Trois-Rivières.

En collaboration avec Diane Hameury