Quatrième meurtre lié à la mafia à Laval

Kassandra Martel kassandra.martel@tc.tc
Publié le 16 octobre 2016

Vincenzo Spagnolo, un proche du défunt parrain Vito Rizzuto, a été tué à son domicile de la rue Antoine-Forestier, dans le quartier Vimont.

©TC Media - Gérard Legault

FAIT DIVERS. Vincenzo Spagnolo a été assassiné en soirée, le samedi 15 octobre, à son domicile de la rue Antoine-Forestier, dans le quartier Vimont. Selon la Sûreté du Québec, il s’agirait d’un « règlement de compte lié aux crimes organisés », le quatrième sur le territoire lavallois.

Vers 17h30 samedi, les policiers du Service de police de Laval ont été appelés sur la rue Antoine-Forestier pour des coups de feu. À leur arrivée, ils ont constaté qu’un homme avait été atteint de plusieurs projectiles d’arme à feu.

La victime, âgée de 65 ans, a alors été transportée au centre hospitalier, où son décès a été constaté.

Vincenzo Spagnolo était bien connu des policiers. Selon nos informations, il était un proche de Vitto Rizutto, parrain reconnu de la mafia montréalaise jusqu’à son décès en 2013, à la suite de problèmes pulmonaires.

À la lueur de ces informations, l’enquête pour l’homicide de M. Spagnolo a été transférée à la Sûreté du Québec.

Rappelons que le 29 juin, Ferdinando Belmonte a été assassiné devant un immeuble à condos du boulevard Lévesque, dans le quartier Saint-Vincent-de-Paul.

©TC Media - Archives

Guerre de clans

Depuis le début de l’année 2016, il s’agirait du quatrième meurtre lié à la mafia à se produire sur le territoire lavallois.

Rappelons que le 29 juin, Ferdinando Belmonte a été assassiné devant un immeuble à condos du boulevard Lévesque, dans le quartier Saint-Vincent-de-Paul. Cet homme aurait eu des liens avec la comptabilité des paris sportifs illégaux contrôlés par le clan Rizutto.

Rocco Sollecito a été tué dans son véhicule, le 27 mai, alors qu’il effectuait un arrêt obligatoire sur le boulevard Saint-Elzéar, toujours à Laval. Un tueur professionnel était embusqué dans l’abribus situé à cet endroit. M. Sollecito était décrit comme la tête dirigeante de ce même clan sicilien.

Le 1er mars, le haut gradé du clan Rizzuto, Lorenzo Giordano, a été abattu dans le stationnement du Carrefour Multisports, de l’autoroute 440. Cet homme de 52 ans était alors perçu comme un éventuel parrain de la mafia montréalaise.

Selon les informations d’une source près du dossier, ces meurtres viennent affaiblir davantage le clan sicilien Rizutto dans sa guerre contre le clan calabrese Cotroni.

Rocco Sollecito a été tué dans son véhicule, le 27 mai, alors qu’il effectuait un arrêt obligatoire sur le boulevard Saint-Elzéar, toujours à Laval.

©TC Media - Archives